Le machisme des femmes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, cette chronique explore avec gourmandise des recoins inattendus de notre patrimoine populaire, avec un invité permanent, Vincent Delerm. Aujourd'hui, osons le féminisme.

Souvent dans la chanson française, même quand elle prend des poses féministes, on entend une parole d’homme, une sorte de ventriloquie du sexisme – des hommes font parler des femmes à la première personne en colportant des fantasmes ou des intérêts masculins.

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de :

RaeLynn, God Made Girls,2014

Brigitte Fontaine, La Côtelette (Je suis la femme),1967

France Gall, Si j'étais garçon ,1964

Mireille Darc, Déshonorée ,1965

Vincent Delerm lit Déshonorée ,2016

Patachou, Nous les filles,1954

Vincent Delerm lit Nous les filles,2016

GiedRe, Pisser debout,2012

Brigitte Fontaine, La Côtelette (Je suis la femme),1967

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et France Info.

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Toute l’année, de la fin août à mi-juillet, vous pouvez écouter notre chronique qui explore les grandes thématiques évoquées par la chanson, Ces chansons qui font l'actu. 

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.