Planète Géo. Le Zimbabwe, entre espoir et tristesse

Que devient le Zimbabwe, deux mois après l'élection de son nouveau président ? Ce pays d'Afrique australe, aux prises avec un régime dictatorial pendant des années, espère sortir d'une grave crise économique.

Le Zimbabwe, un pays de toute beauté, connu entre autres pour les chutes Victoria…mais aussi pour sa dégringolade économique spectaculaire au sortir de 37 ans d’un régime autoritaire de Robert Mugabe, finalement contraint à la démission par l’armée et le parti au pouvoir, il y a bientôt un an.

Jean-Christophe Servant est allé enquêter pour le magazine Géo 

Espoir de courte durée

Un peu d’espoir est né dans la population après l’éviction de Robert Mugabe. Espoir de courte durée, puisque c’est son ancien bras droit qui a été élu président, le 30 juillet dernier : Emmerson Mnangagwa. Celui que l’on surnomme "Le Crocodile" est arrivé au pouvoir après un coup d’état militaire. Des violences opposant forces de l’ordre et partisans de l’opposition ont fait six morts à Harare, la capitale.

"Soucieux de se démarquer de son prédécesseur, Emmerson Mnangagwa.avait promis des élections libres, pacifiques et transparentes, dans l’espoir d’attirer de nouveaux les investisseurs occidentaux dans son pays au bord de la faillite".

Trouver du cash est un sport national
Trouver du cash est un sport national (THIERRY SUZAN / GEO)

Une économie exsangue

Le Zimbabwe a connu une très grave crise économique à partir des années 2000, notamment une vertigineuse séquence d’hy­per inflation dépassant le taux de 231 millions% en 2008, forçant la banque centrale à impri­mer des billets montant jusqu’à 100 000 mil­liards de dollars zimbabwéens (environ 28 euros). Depuis 2009, le pays a abandonné sa monnaie qui ne valait plus rien. La popu­lation vivant sous le seuil national de pauvreté a passé la barre des 70%.

Comment relancer la machine ?  

"C’est un peu la vitrine officielle du pays, depuis le rejet de Mugabe, les opérateurs touristiques des chutes Victoria constatent une augmentation de la fréquentation…le pays rêve d’attirer une nouvelle clientèle, les Chinois".

Le pays possède une agriculture extrêmement riche, le tabac, le maïs, et des ressources minières sans pareil, or, diamants, nickel... tout est là. Sans oublier sa richesse patrimoniale : les ruines médiévales, l'art rupestre, l'époque précoloniale, et aussi ses parcs animaliers.

Scène animalière dans la parc national des monts Matobo.
Scène animalière dans la parc national des monts Matobo. (THIERRY SUZAN / GEO)

Le Zimbabwe veut émerger et devenir aussi la destination touristique privilégiée de cette Afrique australe.

Vous êtes à nouveau en ligne