Planète Géo. La révolution russe, 100 ans après

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La révolution russe a commencé le 23 février 1917, l'événement a bouleversé l'Europe et le monde. Jusqu'en 1921, de très nombreux artistes portèrent la Russie sur le devant de la scène culturelle mondiale. Aujourd'hui, cette richesse semble disparue ou trop bien cachée...

"1917, la Révolution russe". Le magazine Géo Histoire, chapitre après chapitre, revient chronologiquement sur cet événement majeur du XXe siècle.

Des photos en noir et blanc nous ramènent aux émeutes

Elles se succédèrent à Petrograd, une foule de ménagères manifestant pour réclamer du pain, les Bolcheviks chassés sur l’avenue principale de la capitale, la  prise du palais impérial, le tsar Nicolas II fait prisonnier, l’épisode Alexandre Kerenski, chef du gouvernement provisoire, "celui qui incarne l’illusion d’une révolution pacifique".

Torse de femme. Kasimir Malevitch
Torse de femme. Kasimir Malevitch (Géo)

Une page d’histoire ou la révolution esthétique précéda la révolution politique

On comptait à l’époque de très nombreux artistes épris de modernité.

Prokofiev à la tête du mouvement appelé le futurisme, le designer Alexandre Rodtchenko, ce génie fut le chantre de « L’homme nouveau », 

Dès 1921, l’élan fut brisé, les soviets mirent la culture au pas

"Chagall fuit à Berlin, Kandinsky, le père de l’abstraction, une peinture qui parle directement à l’âme, est contraint de quitter sa patrie ; il contribua à la création de 22 musées mais son art n’était pas assez éducatif, aux yeux des autorités. Il trouva refuge en Allemagne, rejoignit l’école du Bauhaus".

 

Sans titre  Vassily Kandinsky, le père de l\'abstraction.
Sans titre  Vassily Kandinsky, le père de l'abstraction. (Géo)

Des tableaux, des poèmes, des partitions de musique : des voix ont porté la culture russe dans le monde : Dostoïevski, Tolstoï, Prokofiev, Stravinsky.

de gauche à droite: Prokofiev, Chostakowitch et Khachaturian.
de gauche à droite: Prokofiev, Chostakowitch et Khachaturian. (Géo)

"La ville de Vitebsk était un nid d’artistes, choisie par un groupe de peintres. Mais qui en entend parler aujourd'hui ?"

"Des artistes de là-bas existent toujours mais aujourd’hui la Russie culturelle se fait moins audible" constate Eric Meyer, rédacteur en chef de Géo Histoire.

Vous êtes à nouveau en ligne