Planète Géo. Faune sauvage en danger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les animaux sauvages seront-ils encore là demain ? Beaucoup d'espèces emblématiques sont menacées, les chiffres sont accablants !

Seront-ils encore là demain? Question posée face au massacre des animaux sauvages constaté par les scientifiques et autres ONG, organisations non gouvernementales. Beaucoup d'espèces emblématiques sont menacées.

Tigres, lions, léopards, éléphants, girafes, pandas, guépards, ours polaires, loups et gorilles, les 10 espèces les plus charismatiques sont menacées : certaines photos publiées dans le nouveau Géo collection sorti cette semaine, ont de quoi marquer les esprits.

Le massacre aberrant des animaux

Combien de fois sommes-nous ravis par la publication des portraits magnifiques d'animaux sauvages, mais les photographes témoignent aussi de la menace qui pèse de plus en plus sur la faune sauvage, en rapportant des clichés révoltants.

Carcasses d\'éléphants dans le parc national de Boubandjida, au Cameroun
Carcasses d'éléphants dans le parc national de Boubandjida, au Cameroun (GEO COLLECTION)

Eric Meyer, rédacteur en chef du magazine Géo, pousse un cri d'alarme : 

"Est-ce qu’on se rend bien compte : un éléphant est tué toutes les 15 minutes.
70 000 requins sont liquidés chaque année pour faire de la soupe aux ailerons.
4 000 tigres en liberté aujourd’hui, contre 100 000 à l’époque du "
Livre de la jungle", à la fin du XIXe siècle. Ajoutons-y les pangolins dépecés…des élevages ignobles".

Selon un rapport publié en 2016 par le W.W.F, fonds mondial pour la Nature : en seulement 40 ans, les populations de vertébrés ont chuté de 58%.

La vente de cornes a causé la mort de 7000 rhinocéros en 10 ans.
La vente de cornes a causé la mort de 7000 rhinocéros en 10 ans. (GEO COLLECTION)

"En continuant sur la même voie, il n’y aura, par exemple, plus de lions à l’état sauvage d’ici 20 ans », explique l’écologue Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS.

Vers une sixième extinction de masse ?

"Les scientifiques sont presque unanimes pour dire qu’actuellement, on assiste à une perte massive de la biodiversité, une perte extrêmement rapide… Les scientifiques ne disent donc pas que cette sixième extinction de masse est arrivée, mais que nous y entrons".  

Il existe des solutions

Le mal est profond et les solutions multiples et parmi elles :

1- la lutte contre la pauvreté

"il faut agir au niveau des communautés locales, les communautés les plus pauvres étant enclines à pratiquer le braconnage".

2- Sortir de l'obscurantisme 

"Lutter contre certaines pratiques stupides : par exemple, la médecine chinoise contribue largement au massacre des requins, en prélevant leurs organes, pour des raisons qui ne sont absolument pas scientifiques. 

Fabriquer de la poudre soit-disant miraculeuse, en prélevant de la bile d'ours ou de la corne de rhinocéros est complètement stupide !"

Galerie de portraits

L’Ara à gorge bleue très recherché par les amateurs d’oiseaux en cage est en danger critique.

Le tamarin bicolore dans les forêts pluviales du fleuve Amazone en danger également, son habitat est menacé par la déforestation.

Le gorille qui peuple les forêts de l’ouest africain : victime de déforestation, braconnage, virus ebola, en danger critique.

La Saïga unique antilope eurasiatique, sa viande et ses cornes sont convoitées par les braconniers : en danger critique. La grenouille lémur, au Costa Rica et au Panama victime d’un champignon aquatique : en danger critique.

Le gavial du Gange, sorte de crocodile, animal sacré en Inde mais très recherché pour sa peau, en danger critique.

Le propithèque couronné, lémurien de Madagascar, son habitat est menacé, remplacé par des cultures et des pâturages, en danger.

Le rhinopithèque de Roxellane, petit singe roux du Sichuan en Chine, en danger.

Le pithécophage des Philippines, rapace décimé par l’exploitation forestière, le défrichage et la pollution, en danger critique.

L’hippopotame, Ce mammifère d’Afrique subsaharienne recherché pour sa viande et l’ivoire de ses canines, vulnérable.

Vous êtes à nouveau en ligne