Planète Géo. Cap sur les Marquises

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'archipel se distingue des autres îles de Polynésie française par son relief, à l'image du caractère de ses habitants.

Ce sont les îles les plus éloignées de tout continent : oubliez les atolls, les eaux turquoises des lagons comme à Bora-Bora ou Moorea… Là, nous sommes aux Marquises, des îles hautes, très verticales, avec des pitons de basalte et des vallées très escarpées… Comme par exemple sur l’île de Hiva Oa où les crêtes s’allongent comme des vagues vertes.

Une nature tout en reliefs

Une ode à la verticalité comme le Mont Tenetiu (1213 mètres) qui domine la baie des Traîtres, sur la deuxième plus grosse île de l’archipel, on survole un relief tourmenté, les combes désertes abritent des trésors archéologiques. 

Les Marquisiens se distinguent par leur langue, leurs sculptures, leurs tatouages… et même par leur mythe fondateur avec le dieu Oatea et son épouse qui bâtirent l’archipel. 

Françaises depuis 1842

Les Marquises, où dès 1842, le drapeau français flottait sur l’archipel, ce fut la première colonie française du Pacifique. Aujourd’hui, les 9000 habitants dont la moitié a moins de 30 ans -c’est une population jeune, donc- cherchent à renouer avec leurs racines d’avant l’arrivée des Européens… "Après une nuit longue de 150 ans ( où ils furent dépouillés par la colonisation et la christianisation) » raconte Aline Maume dans le magazine Géo de ce mois de janvier.