Loin des mégapoles, il existe un Japon de légende

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le Tokaïdo, un chemin de 480 kilomètres, construit au début du XVIIe siècle par un puissant shogun, entre Tokyo et Kyoto. Les seigneurs devaient l'emprunter pour aller s'incliner devant leur maître. Aujourd'hui, cette voie est empruntée par les randonneurs et adeptes d'histoire.

Le Tokaïdo, littéralement "la route de la mer de l’Est", relie Tokyo à Osaka, l’actuelle mégalopole ; on est bien loin de la frénésie urbaine, avec des panoramas à couper le souffle. Il longe le Pacifique, traverse des cols et des forêts. Sur le tracé d'origine, ne restent que quelques portions, mais les habitants se mobilisent pour restaurer le chemin

(Hakone, ce dixième relais du Tokaïdo réputé magnifique à 90 kms au sud-ouest de Tokyo © Géo)

Le Tokaïdo compte 53 relais où les marcheurs peuvent se restaurer et reprendre des forces. Ces relais sont représentés dans une célèbre série d'estampes réalisées par Hiroshige Utagawa en 1832.

Alissa Descotes-Toyosaki s’est lancée sur cette voie légendaire et décrit, dans le magazine Géo , les différentes étapes"L'une des sections les mieux conservées, se trouve entre Moto-Hakone et Hatajuku. Là se dresse l'Amazake chaya, une maison de thé qui sert depuis 400 ans, le même saké au goût sucré, accompagné d'une pâte de riz 'mochi' pour revigorer les marcheurs ".