Le secret des centenaires en Sardaigne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Sardaigne, la région de l'Ogliastra se distingue par le nombre de centenaires. A tel point que, depuis une quinzaine d'années, les scientifiques étudient ce phénomène de longévité et n'ont pas encore percé le mystère.

Dans cette région montagneuse, les nonagénaires affichent une forme olympique et l'on compte bon nombre de centenaires.  Les hommes- pour la plupart d'anciens bergers- ont la même espérance de vie que les femmes. Et rien n'explique cette égalité : les communes recensent 30,9 centenaires pour 100 000 personnes.

Les scientifiques - biologistes, démographes, généticiens- étudient depuis quelques années ce phénomène de longévité, et le village de Villagrande, classé zone bleue, est devenu "un laboratoire à ciel ouvert" raconte Katy Breen dans le magazine Géo* .

Un des éléments-clé, sans doute, réside dans le mode de vie des habitants : marcher, crapahuter, bref grimper sans arrêt dans ce village pentu, conserve ! Non seulement les rues sont en pente, mais les maisons  sont construites sur plusieurs étages ; et donc, plus il y a de marches et plus on a de chances de vivre vieux!

Ajoutez à cela, le travail toujours omniprésent : la plupart continue de cultiver leur potager et champ d'oliviers. De ce fait, les anciens assurent leur propre alimentation...ce qui procure aussi une nourriture saine, directement produite sur place. Mais à propos de leur régime alimentaire, il n'y a rien à relever de particulier, et surtout pas de régime type crétois : ils aiment la charcuterie et la viande, délaissant le poisson! 

*Les habitants d'une "zone bleue" selon l'expression consacrée, vivent plus longtemps que la moyenne de leurs concitoyens . Elles sont toutes des zones ensoleillées et aérées. 3 autres territoires dans le monde ont obtenu le label : Okinawa au Japon, Icarie en Grèce et Nicoya au Costa Rica .

Vous êtes à nouveau en ligne