Au bout du bout du Canada : le Yukon, l'autre far west

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le Yukon, cette terre amérindienne fait le bonheur, encore aujourd'hui, des chercheurs d'or et amateurs de grands espaces. Et ceux qui vivent là, ont gardé l'esprit pionnier. 

Dans cette province canadienne vivent seulement 35.000 habitants, regroupés dans une vingtaine de villes et villages.Tout le nord de cette région est quasiment désert.

Au XIXe siècle, le Yukon a connu l'une des plus grandes ruées vers l'or ; aujourd'hui encore, Dawson a gardé l'ambiance du Far west et continue d'attirer les orpailleurs.

Pour les fondus de nature et amoureux de sensations fortes, le Yukon est une destnation toute trouvée : "On y a recensé 7000 grizzlis, 10000 ours noirs et autres prédateurs, des loups ou coyotes "rapporte le magazine Géo.

Béatrice
LEPROUX a pris "la Dempster", la seule route canadienne qui
s'aventure au-delà du cercle polaire arctique : son reportage est une véritable bouffée d'air pur ! Elle est allée à la rencontre de l'une des "first nations", à Old Crow, où les wuntut Gwich'in chassent le caribou.

Là-bas,
on rencontre des ours polaires, des grizzlis, des loups et des caribous.

 

Le
Yukon- l'autre Far West comme on dit- a accueilli,

 à la fin du 19e siècle, l'une des
plus grande ruée vers l'or.

Ceux
qui vivent là ont gardé l'esprit pionnier !

Béatrice
LEPROUX a pris " la Dempster ", la seule route canadienne qui
s'aventure au-delà du cercle polaire arctique : son reportage publié dans le
magazine " Géo ", est une véritable bouffée d'air pur !

 

Vous
quittez White horse et  ses 26000
habitants, la capitale créée à la fin du 19e siècle, grâce à la ruée
vers l'or...

 

Alors
pour ceux qui veulent vraiment goûter à l'ambiance western, il faut pousser
jusqu'à Dawson !

 

 

Dawson
City et ses 1 800 habitants ont gardé l'esprit western : située au
bord de la rivière Klondike,  elle a
gardé son saloon

Vous êtes à nouveau en ligne