Le jour où Stephan Eicher est parti en forêt

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans "Petite Histoire de Festivals", Yann Bertrand vous raconte les anecdotes, les moments forts de ces petits et grands événements qui n'auront pas lieu cet été ou en tout cas, pas dans leur forme initiale… Aujourd'hui, dans le rétroviseur, une après-midi en forêt avec Stephan Eicher.

Ohlungen, en Alsace, 800 habitants, et un festival en lisière de forêt : le Summerlied, petit festival qui aurait dû se tenir le week-end dernier. Le vendredi 10 août 2012, on retrouve à l’affiche un chanteur qui vient presque en voisin : le Suisse Stephan Eicher. Avant de venir, il demande à pouvoir faire une petite sieste dans l’après-midi.

La directrice du festival Summerlied, Agnès Lohr, s'organise pour répondre à cette demande. "L'hôtel de Stephan était tout de même à 30 minutes du festival, à Strasbourg, raconte-t-elle. Donc on s'est débrouillé pour trouver, avec les habitants du village, une très jolie maison. Ils avaient préparé la chambre, acheté des fleurs,… Ils avaient vraiment fait ça aux petits oignons."

À la cueillette de champignons

Sauf qu’après les balances, dans les loges, au moment d’aller rencontrer ses hôtes, Stephan Eicher s’arrête… "Il voit deux de mes bénévoles avec des paniers. Il leur demande ce qu'ils font et ils répondent : 'On va aller se promener en forêt et essayer de trouver des champignons.'" Ça tombe bien : "J'adore chercher des champignons dans la forêt", répond l'artiste. La directrice rit jaune. Elle ne peut refuser, mais le pire est toujours possible. 

J'avais peur qu'il mange les champignons, qu'il se trompe d'espèce, qu'il trouve des champignons un peu originaux on va dire, ou qu'il se perde dans la forêt.

Agnès Lohr

à franceinfo

Les trois compagnons de fortune disparaissent pendant une heure. Et conclusion de l’histoire. "Les gens qui avaient cette jolie maison ont attendu Stephan Eicher qui n'est jamais venu les voir. Avec les deux bénévoles, ils sont revenus avec un panier rempli de cèpes. Et ils se sont échangés des recettes de grand-mères juste avant de monter sur scène", se souvient l'organisatrice.

Pas d‘intoxication, pas de mauvaise surprise, Stephan Eicher repartira d’Alsace en bonne santé. Pour le festival Summerlied, une preuve de plus que les plus beaux moments se construisent dans la proximité... et la cueillette de champignons.

Vous êtes à nouveau en ligne