Le jour où James Brown est arrivé en taxi de Deauville

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans "Petite Histoire de Festivals", Yann Bertrand vous raconte les anecdotes, les moments forts de ces petits et grands événements qui n'auront pas lieu cet été ou en tout cas, pas dans leur forme initiale… Aujourd'hui, retour plus de 20 ans en arrière, et une histoire de temps qui passe avec un certain James Brown.

Nous sommes à la sixième édition des Vieilles Charrues, en 1997. Le festival, qui aurait dû commencer ce soir avec Céline Dion, est alors en plein boom. Il est installé, à ce moment-là, en ville, à Carhaix, en plein Centre-Bretagne, 7 000 habitants. À l’affiche : Jane Birkin, Kent, puis le dimanche 6 juillet 1997, Claude Nougaro et une légende, James Brown. Jean-Jacques Toux, le programmateur historique de ce qui est le plus grand festival de France, se souvient : "Ça a été notre premier gros coup. C'était modeste à l'époque, ça tenait d'ailleurs plus de la kermesse."

Les gens sur Carhaix pensaient que James Brown ne viendrait jamais, que ça allait être un sosie

Jean-Jacques Toux

à franceinfo

Le parrain de la soul, qui jouait en Suisse la veille, doit clore le festival en beauté à 21 heures ce soir. Sauf qu’à l’aéroport de Brest ce matin-là, personne. "Panique à bord ! Finalement j'ai réussi à joindre Gérard, le producteur de James Brown, raconte l'organisateur. Lui était en train de déjeuner avec Bob Dylan et Charles Aznavour. Puis nous avons reçu un coup de fil du directeur de l'hôtel de Normandie à Deauville qui me dit : 'Voilà, j'ai James Brown devant moi, à l'hôtel."

L’urgence : le coller dans un taxi pour rallier Carhaix, à quatre heures de route… "Et lorsqu'il est enfin arrivé dans les loges, il a commencé par mettre une paire de gifles à tous ses musiciens présents, parce qu'apparemment ils s'étaient perdus, se souvient Jean-Jacques Toux. Je crois qu'ils avaient un peu trop arrosé le déjeuner du midi à Charles-de-Gaulle." La star arrive in extremis, en fin d’après-midi. Plus qu’à attendre que Claude Nougaro en termine sur scène. Sauf que, là encore, les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. "James Brown est monté sur scène, au bras de sa maîtresse, pendant le concert de Nougaro. Tout le public l'a vu. Ensuite, il a essayé de négocier : le concert ne pourrait pas avoir lieu mais il pouvait faire un featuring avec Nougaro. Ce que l'on a évidemment refusé."

On allait annoncer que le concert de James Brown ne pourrait pas avoir lieu.

Jean-Jacques Toux

à franceinfo

Alors que plus personne n’y croyait, la légende s’incline. Oui, il va monter sur scène. "Et puis le concert a démarré : gros show à l'américaine. Ça reste un moment incroyable." Après cet épisode, Bob Dylan, The Cure, Iggy Pop, New Order, Johnny ou Bruce Springsteen viendront à Carhaix. Le festival est aujourd’hui une énorme machine, 100% associative, accueillant plus de 280 000 personnes à chaque édition.

Vous êtes à nouveau en ligne