Stéphane Richard, PDG d'Orange

L'opérateur téléphonique s'attend à une année 2013 difficile, tout comme en 2012. L'an dernier, ses bénéfices ont été divisés par 5 : à 820 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a légèrement reculé à 43,5 milliards d'euros.

Même s'il reste largement leader en France sur le mobile, avec près de 38% de parts de marché, France Télécom Orange reconnait que l'arrivée de Free a bouleversé la donne. Cela a "provoqué une baisse des prix de l'ordre de 10% en 2012, qui va se prolonger en 2013" , explique Stéphane Richard. 

Le PDG de France Télécom rappelle que les prix des abonnements mobiles en France sont désormais très bas. Un abonnement mobile coute en moyenne deux fois moins cher qu'au Royaume Uni, 3 fois moins qu'en Allemagne.

"On atteint un seuil au delà duquel on met en danger les opérateurs qui doivent investir pour leurs réseaux"  (Stéphane Richard)

France Telecom Orange mise notamment sur la 4G, l'internet mobile très haut débit, comme nouvelle source de croissance. "Je crois vraiment qu'il y a un appétit de nos consommateurs pour cette qualité de service. Y compris en payant quelques euros de plus par mois" , estime Stéphane Richard. D'ici avril quinze villes doivent être couvertes par la 4G d'Orange.

Vous êtes à nouveau en ligne