Renault : la rémunération de Carlos Ghosn fait débat

FRANCE 2

Les émoluments de Carlos Ghosn, le patron de Renault et Nissan, font encore débat.

Une rémunération qui n'en finit plus de créer le scandale. Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, pourrait toucher plus de 6 millions d'euros de bonus grâce à un avantage réservé aux cadres dirigeants de l'entreprise. Le PDG a récemment acheté plus de 132 000 actions du groupe à un prix préférentiel : 37 euros l'unité. S'il les revend, il pourrait réaliser une plus-value de plus de 6 millions d'euros. Rien d'illégal, mais les syndicats qualifient ce bonus d'immoral. "C'est indécent et c'est cynique", estime Jean-François Ribouleau, délégué syndical CGT Renault. 

Une polémique de plus

La condamnation est reprise par certains politiques. "C'est extrêmement choquant. D'abord parce que Renault bénéficie de fonds de l'État", estime pour sa part Vincent Peillon, candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire. Une polémique de plus autour de la rémunération de Carlos Ghosn. Déjà, en avril dernier, l'assemblée générale de l'entreprise avait rejeté la réévaluation de son salaire.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne