"Les conditions de travail en France sont bonnes chez Amazon"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A quelques jours de Noël, Romain Voog, le patron d'Amazon France, réagit sur France Info aux accusations dont son entreprise a fait l'objet. Il répond notamment à un livre paru cette année intitulé En Amazonie, infiltré dans le meilleur des mondes. "Les conditions de travail en France sont bonnes, c'est ce que disent nos salariés", répond Romain Voog.

Fondée en 1995,
Amazon est aujourd'hui le numéro 1 mondial du commerce en ligne avec un
chiffre d'affaires mondial de 47 milliards de dollars. En France, Amazon se prévaut
de 15 millions de visiteurs uniques par mois mais refuse de communiquer son
chiffre d'affaires, il faut dire qu'il est accusé par la ministre de la Culture
de minorer son activité pour payer moins d'impôts
.

Un redressement fiscal de
200 millions d'euros a d'ailleurs été signifié. "Nous contestons vivement les
fondements de ce redressement et nous le contesterons jusqu'au
bout
", déclare Romain Voog. "On paye tous nos impôts où
ils sont dus "
.

"Nous avons payé 150 millions de TVA en France en 2012"

Romain Voog justifie également  la domiciliation de son entreprise au
Luxembourg en expliquant que ce pays "à un très bon climat des affaires. Le Luxembourg est très pertinent pour une entreprise européenne comme
nous
". "Nous avons payé 150 millions de TVA en France en 2012 ", ajoute-t-il.

"Amazon est un gros
contributeur à l'économie française avec 5.500 salariés, des milliers d'emplois
indirects et 10.000 PME qui travaillent grâce à Amazon
". Pour Romain
Voog, elle aide aussi à l'amélioration du pouvoir d'achat des Français par une
politique de prix bas.

"Les conditions de travail en France sont bonnes "

Sur la question des
conditions de travail, Romain Voog conteste aussi les révélations de Jean
Baptiste Mallet
. Ce journaliste s'était fait embaucher dans l'entrepôt d'Amazon
à Montélimar. Dans un livre En Amazonie, infiltré dans le meilleur des mondes , paru cette année,  il dénonce des cadences infernales pour le
personnel et des fouilles au corps humiliantes.

Des accusations balayées par Romain
Voog : "Les conditions de travail en France sont bonnes, c'est ce que disent nos
salariés"
.

Vous êtes à nouveau en ligne