Espionnage : le patron d'Ikea France défend la "valeur" vie privée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité de France Info, Stefan Vanoverbeke, directeur général d'Ikea France, est revenu sur l'affaire d'espionnage en interne révélée par le Canard Enchainé en février dernier. Il affirme aujourd'hui que "le respect de la vie privée de nos collaborateurs et de nos clients est une de nos valeur fondamentale".

La parole de Stefan Vanoverbeke est rare, surtout
depuis l'affaire d'espionnage qui a éclaboussé le géant de l'ameublement en
février dernier. Le Canard enchaîné révèle alors qu'Ikea espionne
certains de ses collaborateurs, des responsables syndicaux, parfois en utilisant
des pratiques peu recommandables. Une enquête est en cours au parquet de
Versailles. Ikea France s'est de son côté séparé de quatre de ses cadres dont son
chef de la sécurité et sa directrice des ressources humaines.

Aujourd'hui sur France
Info, le patron d'Ikea France regrette et condamne : "Ikea et moi-même
désapprouvons très fortement tous les comportements qui sont contraires à nos
valeurs et nos standards éthiques. Nous avons lancé des actions  concrètes pour que cela ne se reproduise pas
à l'avenir."

Stefan Vanoverbeke
revient aussi sur les très bons résultats financiers du groupe en France, leader
avec près de 18% de parts de marché. Ikea affiche un chiffre d'affaires de 2,5
milliards d'euros, en hausse de 3,2% dans un contexte de marché du meuble en
recul.

Vous êtes à nouveau en ligne