Bridgestone : "Il faut aller récupérer les subventions" touchées par les "entreprises voyous" affirme Valérie Pécresse

Réagissant à l'annonce de la fermeture de l'usine de pneus de Béthunes (Pas-de-Calais), la présidente de la région Île-de-France estime que les entreprises "ont un devoir moral dans cette crise".

"Il faut aller récupérer les subventions" des "entreprises voyous" a dénoncé la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, jeudi 17 septembre sur franceinfo, après l'annonce ce mercredi de la fermeture de l'usine Bridgestone de Béthune (Nord) qui compte 863 salariés.

Sans citer directement le fabricant de pneus japonais qui a touché près de 2 millions du CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) en 2018 selon les syndicats, Valérie Pécresse a insisté : "Dans le cas des entreprises qui seraient vraiment des entreprises voyous, c'est à dire des entreprises qui auraient pris les subventions et qui mettraient la clé sous la porte, il faut aller récupérer les subventions.

Il faut que l'État attaque et il faut qu'on ait des mesures de rétorsion.

Valérie Pécresse

à franceinfo

La présidente  de la région Île-de-France estime aussi que les entreprises "ont un devoir moral dans cette crise" : "On ne peut pas plonger des milliers de personnes dans la détresse sans faire vraiment l'effort de réindustrialiser la zone", a-t-elle ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne