Antoine Arnault, DG de Berluti, administrateur de LVMH

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le leader mondial du luxe organise ce week-end [{{"Les Journées particulières" de LVMH}}-> http://www.lesjourneesparticulieres.fr]. _ 25 sites du groupe sont ouverts au public : les ateliers de haute couture de Christian Dior, ceux des chaussures sur-mesure Berluti, à Paris ou des malles Louis Vuitton à Asnières. A visiter également le domaine du Château Cheval à Saint Emilion, ou les crayères Ruinart à Reims.

"C’était le moment d’ouvrir nos portes pour parler d’autre chose que de performances, de rentabilité, de cours de l’action. Car notre groupe, c’est plus que cela, c’est un patrimoine architectural et humain", explique Antoine Arnault. Le fils de Bernard Arnault, propriétaire du groupe, vante le savoir-faire "extraordinaire" des artisans des Maisons de LVHM, qu’ils se transmettent "souvent de père en fils ou de mère en fille".

LVMH a réalisé plus de 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010. Ses ventes ont progressé de 13% au 1er semestre 2011. Même en période de crise le luxe se porte bien. Peut-être, souligne Antoine Arnault, parce que "nous sommes un contre-exemple de la mondialisation, puisque nous produisons majoritairement en France et que nous vendons majoritairement à l’étranger".

Vous êtes à nouveau en ligne