Participez mais surtout, votez pour moi !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La démocratie participative, un thème incontournable pour les candidats à la mairie de Paris : c'est le cinquième épisode du podcast "Paris, la bataille, le feuilleton des municipales".

Au même titre que l’écologie, la démocratie participative fait l’unanimité parmi les candidats qui rivalisent de proposition sur le sujet. La sincérité de la démarche elle, laisse songeur. Ils veulent tous co-construire leur programme, faire participer massivement les citoyens, remettre les Parisiens au cœur de la décision publique… surtout si ça peut ramener des voix aux élections municipales en mars prochain. Pour les candidats à la mairie de Paris, s’afficher en faveur de la démocratie participative n’est plus du tout subversif, c’est désormais l’inverse.

Propositions en série

Chez les deux candidats issus de la majorité, on rivalise de propositions. Benjamin Griveaux organise des "quartiers libres" pour répondre en direct aux citoyens, il lance une application, "Ensemble Paris" pour participer à l’élaboration de son programme et crée 240 quartiers d’hyper proximité dans la capitale pour être au plus proche des habitants.

Chez Cédric Villani, on lance "la fabrique du Nouveau Paris", des ateliers citoyens où les participants proposent et votent pour des projets. Le candidat dissident LREM va également tirer au sort 30 à 50 personnes pour faire partie de ses listes, et il va faire des annonces en faveur du référendum d’initiative locale en novembre.

Les autres candidats ne se sont pas en reste : David Belliard et Europe Ecologie-Les Verts réclament de vraies concertations sur les projets immobiliers dans la capitale et ouvrent ses listes à des mouvements citoyens, la France Insoumise fait de même avec "Décidons nous-mêmes", Pierre-Yves Bournazel promet lui un maximum de transparence... Et dans le même temps, le budget participatif de la mairie de Paris (100 millions d’euros par an) fait l’objet d’attaques répétées par les élus de la droite et du centre. Pas de doute, ils sont tous démocrates, surtout si vous votez pour eux.


Réalisation : Christine Robert.

Vous êtes à nouveau en ligne