#onfaitquoidemain : maintenir les seniors à domicile à L'Union en Haute-Garonne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Située à la périphérie de Toulouse, L'Union est devenue une commune pilote pour le maintien à domicile des personnes âgées, grâce à des techniques innovantes : des capteurs installés dans le logement peuvent détecter toute anomalie. 

Dans la commune de l'Union en Haute-Garonne, 18,3 % des 12 000 habitants sont âgés entre  65 et 79 ans, contre 11,9 % au plan national. Confrontée au vieillissement de sa population, la municipalité doit trouver des solutions pour ses seniors. Sur les 4 500 logements, principalement des pavillons datant des années 70, un millier sont occupés par une personne seule. L'Union a été choisie il y a un an et demi pour tester de nouvelles pratiques de maintien à domicile.

Des capteurs détecteurs de mouvements à domicile

L'expérience est lancée en août 2015 sur la base du volontariat, avec la startup Télégraphik, spécialisée dans les services connectés intergénérationnels. Cinq personnes âgées sont repérées par des médecins pour leurs difficultés à se déplacer. Des capteurs de présence sont alors installés à leurs domiciles.

Un signal infrarouge détecte la présence de la personne, ses mouvements. Ce signal est relié à un logiciel qui enregistre le comportement type de la personne. Au bout d'un mois, il permet de détecter une anomalie de comportement, une chute, une absence de mouvements...Aussitôt, un SMS est alors envoyé aux aidants, enfants ou autres. Le système peut être aménagé dans plusieurs pièces et permet à la fois d'assurer une prévention de la perte d’autonomie et un suivi des personnes âgées fragiles à leur domicile. La société équipe aussi des ephad de la région.

Le maire de L'Union, Marc Péré a aussi mis en place le service "Plus jamais seul", avec des visites à domicile pour tout simplement parler et échanger avec les personnes âgées.

Vous êtes à nouveau en ligne