On s'y emploie. Quand le rire soigne l'entreprise

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un consultant, polytechnicien de formation, traite les tensions au travail par le rire.

La vie au travail ne prête pas toujours à rire... Sauf pour Serge Grudzinski, il intervient en entreprise pour faire rire les salariés, pour soigner l'entreprise par le rire. Serge Grudzinski a fait Polytechnique, Stanford. C'est donc quelqu'un de sérieux... sauf qu'il passe son temps à faire rire les autres. Faire rire pour guérir les entreprises.

Il résume 25 ans de pratique dans un livre qui vient de sortir Laugh to lead, autrement dit, "rire pour diriger", sous-titré "Quand le rire débloque, soigne, rassemble et motive les entreprises", au éditions HCG.

Quelle intervention vous a le plus marqué ?

L'une des plus fortes, c'est quand deux groupes de personnes se haïssaient, ne voulaient plus travailler ensemble, des gens d'un certain niveau, sur des très gros projets, et là, c'est l'horreur, parce qu'on perdait des millions et on peut pas leur dire "Tu vas être gentil et travailler avec Untel". Et en une heure et demie, je les ai remis ensemble.

Comment travaillez-vous ?

Je vais chercher très profondément toutes les tensions, les peurs, les malaises et les conflits, analysés par un audit. Je les prends, je les traite par le grand rire unanime, des moments qui durent souvent une heure et quart, les gens hurlent de rire à chaque phrase et ça les soulage de toutes ces tensions.

Vous vous moquez d'eux ?

Jamais. J'extrais le drôle de la vie, je montre les tensions. On dit souvent "le rire ça détend". C'est vrai, littéralement. Cela enlève les tensions. Quand on les traite par le rire, les gens rient comme des fous. Vous leur montrez leur malheur et ils rient, ça retire les tensions.  

Vous êtes à nouveau en ligne