On s'y emploie. Grippe : les entreprises se mettent à la vaccination

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

16% des salariés sont contaminés par le virus de la grille saisonnière sur leur lieu de travail.

"Cette année, la grippe va faire très mal". L'assurance maladie a prévenu cette semaine : il faut se faire vacciner. En entreprise, comment ça se passe ? Les salariés se font-ils de plus en plus souvent vacciner sur leur lieu de travail ? Les entreprises redoutent-elles l'épidémie ? 

Patricia Ourmiah, du groupe Klesia, est spécialiste de ces questions d'épidémies en entreprise.

franceinfo : combien de personnes vont se faire vacciner cette année et quelle proportion en entreprise ?

Patricia Ourmiah : pour notre part, nous avions vacciné l'an dernier 16.000 salariés et ça devrait être encore plus cette année.

Il y a un mouvement de la part des entreprises ?

Les entreprises veulent protéger leur activité contre les conséquences d'une épidémie, ça désorganise, il y a des salariés absents, qu'il faut remplacer, quand les salariés reviennent ils ne sont pas en pleine forme, donc il y a une perte de productivité, et puis il y a l'envie de prendre soin de la santé des salariés. C'est l'une des premières motivations, c'est de faciliter la vie des gens en proposant sur le lieu de travail un acte de prévention.

Combien ça coûte ?

Un vaccin coûte 10 euros, mais tous les salariés ne se vaccinent pas et certains groupes de protection sociale comme le nôtre prennent en charge cette vaccination.

Le travail, c'est un milieu particulièrement contaminant ?

16% des travailleurs sont contaminés sur leur lieu de travail. Donc dès qu'on est grippé, il faut rester chez soi, sinon se laver les mains, si on éternue mettre le mouchoir dans une poubelle fermée. La grippe, c'est entre deux et 12 millions de journées de travail perdues. Il faut se faire vacciner en octobre ou novembre, parce que le temps que le vaccin vous protège, au mieux, c'est 15 jours

Vous êtes à nouveau en ligne