Emploi : ces territoires qui n'arrivent pas à attirer les salariés

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le chômage ne cesse de monter et pourtant, du travail, il y en a. Mais pas toujours où on le cherche : certaines villes, certains territoires, n’arrivent pas à attirer les salariés. Un salon regroupe ces opportunités d’emploi en régions. Il y a des centaines d’offres à saisir. Ce salon, c’est Parcours France, dont France Info est partenaire.

Le salon Parcours France se tient  toute la journée de mardi à l’Espace Champerret à Paris. Pour tous ceux qui veulent changer de région, il y a des découvertes à faire. Parce que c’est l’un des nombreux paradoxes du chômage en France: dans certaines villes de France, il y a des entreprises qui n’arrivent pas à recruter, qui n’arrivent pas à faire venir les salariés qualifiés, les cadres, les ingénieurs, les techniciens.

Exemples

Des exemples : Le Havre recherche des ingénieurs pour ses entreprises de mécanique, dans l’automobile et l’aéronautique… Dreux a besoin de techniciens dans l’industrie pharmaceutique… Bourges recherche aussi, toujours pour l’aéronautique et la défense… En Haute-Marne, c’est l’industrie médicale qui recrute… Dans l’Allier, à Soissons et à Vendôme, on a besoin de professionnel du social et de la santé…

Peur de ne pas rebondir

C’est un problème pour certains territoires, qui n’ont pas une image très attirante, ils n’arrivent pas à recruter des talents pour les entreprises locales, qui sont souvent aussi un peu trop petites. Et puis on a peur de ne pas pouvoir rebondir une fois installé sur place. Peur aussi que le conjoint ne trouve pas de boulot. On craint pour l’école des enfants.

Comment font les territoires pour attirer les talents ? Les explications de Thierry Lambert, directeur d’Orne développement.

Vous êtes à nouveau en ligne