Demain, tous free-lance ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aux Etats-Unis, un tiers de la force de travail est constituée de travailleurs indépendants. En France, on compte un million d'auto-entrepreneurs. Demain, sera-t-on tous des "free-lance" qui travaillent à la mission pour plusieurs donneurs d'ordre ?

Mieux intégrer les "laissés pour compte", qui peinent à s'insérer dans le monde du travail, quand d'autres salariés sont "surprotégés". C'est l'une des idées du rapport publié hier par le think tank Terra Nova. Des pistes sur lesquelles le gouvernement va s'appuyer pour lancer sa grande réforme du droit du travail. Il s'agit notamment d'adapter les règles aux nouvelles réalités du marché du travail. Parmi ces nouvelles formes d'emploi, le travail en free lance. Une forme d'emploi de plus en plus répandue.

Si on regarde ce qui se passe aux Etats-Unis - ce qu'on fait souvent pour savoir ce qui va arriver chez nous dans quelques années - le mouvement est bien plus avancé. On y compte pas moins de 53 millions de travailleurs free lance. Ca représente 34% - un tiers ! - de la force de travail. "Demain tous free lance", c'est justement l'un des thèmes d'un dossier sur "Les Nouveaux codes du travail", que publie aujourd'hui le magazine "We Demain".

Vous êtes à nouveau en ligne