Six à table pour Noël

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le gouvernement a recommandé une jauge de six adultes à table pour les fêtes de fin d'année. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

Nous ne serons pas plus de six à table pour Noël et le Nouvel An cette année à cause de la crise sanitaire du Covid-19. C'est ce que recommande Jean Castex. Mais est-ce que nous sommes sûrs de ce chiffre ? Je veux pas jouer la complotiste. Avant son point presse, le Premier ministre avait perdu quelque chose d'essentiel  : ses lunettes. Il n'a peut être pas bien lu.

Jean Castex cherchait donc ses lunettes alors qu'elles étaient sur son nez. La recommandation du gouvernement, c'est six convives à table (sans compter les enfants) pour les fêtes de fin d'année. Autant dire que pour le septième adulte c'est comme en boite de nuit avec la fameuse phrase "ça va pas être possible ce soir". D'ailleurs, j'ai  une pensée pour Atchoum et Grincheux. Après le boulot, ils ne passeront pas la porte de chez Blanche Neige le 24 décembre au soir. Si on calcule : sept nains plus Blanche neige, ça fait trop pour Jean Castex. Cette jauge reste une recommandation. Si vous êtes le septième, vous avez toujours la solution de vous mettre à table et de la jouer Emmanuel Macron "version affaire Benalla".

 

Sur quoi l'exécutif se base-t-il pour dire six et pas sept autour de la table ? Le Premier ministre a surtout regardé chez nos voisins européens pour se décider. La jauge conseillée va de six à dix selon les pays.

D'ailleurs, il n'y a pas besoin d'être plus à table pour passer une bonne soirée. Je pense par exemple à l'émission "Un dîner presque parfait" qui porte rudement bien son nom. Des candidats s'invitent à dîner et cuisinent à tour de rôle puis ils se notent. Ils sont cinq à table et je peux vous dire que y'a pas besoin de plus.

Vous êtes à nouveau en ligne