On ne pouvait pas le rater. Pour ses vœux 2020, Jean-Pierre Raffarin joue du Johnny

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Parmi les voeux mémorables figurent ceux envoyés par l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Et qui dit Jean-Pierre Raffarin, dit... Johnny Hallyday.

Ce sont des vœux que j'attends chaque année avec impatience, plus que ceux du président de la République, ceux de Jean-Pierre Raffarin. Ancien Premier ministre, membre honoraire du Parlement, président de la Fondation pour la prospective et l'innovation et président de leader pour la paix, pour être complet. Il n'y a pas de parti pris dans cette chronique, je vous parle de ses vœux parce qu'ils sont toujours suprenants, codés, sympas, marrants. Ils arrivent chaque année le 30 décembre au matin. À 10h30 en 2017, à 11h en 2018. Alors du coup, hier, j'étais scotché devant mon téléphone.

J'avais mis une alarme, j'étais connecté sur Twitter pour savourer ces vœux dès leur publication. Et j'ai attendu, j'ai attendu. J'ai attendu jusqu'à 15h55 parce visiblement Jean–Pierre a fait une petite grasse mat'. Mais je n'ai pas été déçue.

Pour ses vœux 2020, l'ex-Premier ministre a choisi 20 chansons de Johnny Hallyday pour 20 personnalités. Mon Pays c’est l’amour pour Nicolas Sarkozy, J’oublierai ton nom pour Jean-Luc Mélenchon, Je ne suis pas un héros pour François Hollande, Qu'on me donne l'envie pour François Baroin ou Tant qu’il y aura des trains pour Philippe Martinez... Qu'on l'apprécie ou pas, qu'on le soutienne ou pas c'est très réussi. 

.

Vous êtes à nouveau en ligne