On ne pouvait pas le rater. Noël 2019, c'est fini : bilan et perspective

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les jouets ont envahi le salon. Les paquets et papiers cadeaux déchirés remplissent les poubelles. Noël 2019, c'était hier..

C'est fini, l'esprit de Noël ! Finie la grande escroquerie et à l'année prochaine. Parce que je vous vois déjà réfléchir à comment descendre ce foutu sapin sur le trottoir. Matteo a dit non, il a cinq ans, allez on le garde encore. Quand Matteo rentrera de la patinoire, le sapin aura disparu. Adieu les boules, au revoir les guirlandes, bonsoir les épines. Fini l'esprit de Noël, parce que pire que le sapin, il y a encore un téléfilm cet après-midi où Kelly, journaliste, tombe amoureuse de Luc au premier regard dans un village de Norvège, pour la 175e fois, c'est non. C'est trop. On ne peut plus faire semblant juste pour faire plaisir au conjoint. Indigestion. Fini l'esprit de Noël parce que tout le monde se dit de toute façon : Mathieu on ne l'invitera plus.

Fini l'esprit de Noël quand tu traînes sur Google le 26 décembre. Quand tu te connectes sur Leboncoin pour revendre sous un faux pseudo le mug offert par ton beau-frère, c'est à ce moment-là que tu vois en ligne à 25 euros le coussin massant que tu as offert à ton beau-frère. Fini l'esprit de Noël, parce qu'hier soir, l'un des cousins a dit ça : 

Parce que ça a clashé hier soir, que le café a un goût amer ce matin, que Véro est en ce moment sur la route du retour et qu'avec Patrick, ils disent tout le mal qu'ils pensent de la cuisine de la grande soeur : "Franchement, que fait un porc au caramel le jour de Noël ?" Fini l'esprit de Noël parce que les clémentines, ça va cinq minutes. Et puis d'abord c'est pas des clémentines mais des mandarines. Fini l'esprit de Noël et à l'année prochaine.

Vous êtes à nouveau en ligne