On ne pouvait pas le rater. Elle participe aux recherches pour se retrouver... elle-même

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Islande, une femme disparaît d'un groupe de touristes pendant des heures. Les recherches finissent par aboutir à une situation plutôt inattendue.

La quête de soi, se chercher, ne pas savoir qui on est, puis se trouver. Le développement personnel cartonne en librairie. En 2012, le sujet était déjà d'actualité. Direction l'Islande, où l'histoire vient de ressortir sur Twitter.  Nous sommes dans le sud du pays, un groupe de touristes est en plein excursion. Au programme de l’après-midi, une visite de cette région volcanique. Le fonctionnement de ce genre de groupe est en général le même : après les photos (pas les selfies à l'époque), tout le monde se donne rendez-vous à l'autocar. Au moment de rentrer, on se compte et on s'en va.

Certains imaginent le pire

Problème : au moment de partir, une femme manque à l'appel. Au bout de quelques heures, le chauffeur prévient donc la police. Et des équipes de recherche sont dépêchées sur place. On recherche une femme asiatique, d'environ 1m60. Au moment de sa disparition, elle portait des vêtements sombres et parle très bien anglais. Pendant des heures et des heures, les policiers et le groupe de touristes arpentent les kilomètres infinis de cette région volcanique. Certains commencent alors à imaginer le pire puisque la femme est introuvable.

A 3h du matin, les recherches sont arrêtées parce que la femme n'avait en fait absolument pas disparu. Elle était en train de participer aux opérations de recherche pour se retrouver... elle même ! Dans l’après-midi, elle était remontée avant tout le monde dans le bus pour se changer, changer de vêtements peut-être pour en mettre des plus chauds et se rafraîchir le visage. Elle ne s'est absolument pas reconnue quand on a décrit la personne qu'il manquait puisqu'elle ne portait plus les mêmes habits. Les passagers et le chauffeur n'ont pas du tout réalisé non plus. Quand elle a compris que c'était elle, la touriste est donc allée voir la police.

Vous êtes à nouveau en ligne