Le musée Grévin dit adieu à Donald Trump

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jour d'investiture aux USA, Joe Biden arrive au pouvoir. Conséquence indirecte, la statue de Donald Trump est retirée du musée Grévin à Paris. Ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

Toute l'équipe d'"On ne pouvait pas le rater," à savoir moi-même, tenait à rendre un dernier hommage à la statue de cire de Donald Trump. Statue qui a été déboulonnée mardi 19 janvier au musée Grévin puisque c'est la tradition quand un président s'en va. Et je peux vous dire que Grévin est soulagé, techniquement, de se débarrasser du double du futur ex-président américain. "C'était l'enfer ! Chaque semaine, on devait retoucher ses narines car les visiteurs se prenaient en photo en lui mettant un doigt dans le nez", dit l'un des membres de l'atelier du musée.

La statue coûtait aussi très cher en cheveux. Véridique. Direction le grenier de Grévin pour le futur ex-président. Pour nous c'est pareil. Même règle : quand tu n'es plus en haut de l'affiche, tu disparais. Exception pour le général De Gaulle, exception aussi pour Nicolas Sarkozy qui y est encore grâce à :

Grâce à sa femme ! Carla Bruni est entrée au musée Grévin en décembre 2018, ce qui permet à Nicolas Sarkozy de jouer la prolongation parce qu'on ne sépare pas les couples. C'est une règle du musée. François Hollande est passé au grenier comme Donald Trump. Ce grenier est un lieu tenu secret, un entrepôt en région parisienne.

Vous êtes à nouveau en ligne