Avec le déconfinement, la saison des pots en entreprise a repris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Suspendus depuis le deuxième confinement d’octobre, les moments de convivialité  peuvent à nouveau être organisés dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures de ventilation et les règles de distanciation... et ça n'a pas échappé à Olivia Leray. 

Après des mois et des mois d'absence, je vous parle d'un grand retour depuis le déconfinement : le pot au travail ! On l'avait laissé de côté avec énormément de regrets depuis le mois d'octobre mais comme la vie est bien faite, les "moments de convivialité" sont à nouveau autorisés depuis mercredi 9 juin. Il faut bien sûr respecter les gestes barrière : port du masque dans les lieux clos, aération quand c’est possible et seulement à 25, pas un de plus.

Étant donné que ça fait longtemps peut-être que vous avez oublié comment ça fonctionne, on va reprendre les bases. Premièrement, il faut arrêter de parler du boulot au boulotDeuxième chose, si vous n'avez ni départ, ni retour, ni retraite, ni promotion, ni bons résultats à célébrer avec vos collègues, rien à fêter quoi, pas de panique : ne rien avoir à fêter est aussi une occasion de faire un pot selon la série Au service de la France. Autre rappel : si vous finissez à 19h30 le pot doit obligatoirement commencer à 19h15, c'est la base.

Enfin, en ce qui concerne la cagnotte du pot : imaginez une enveloppe qui arrive sur votre bureau pour le départ de quelqu'un qui n'est pas non plus votre collègue préféré. Combien donnez-vous ? Eh bien la réponse pour une chroniqueuse au Financial Times, c'est 5 euros quand vous ne connaissez pas la personne, 10 euros pour un collègue classique et 15 euros pour un départ en retraite. C'est donc dans cette bonne ambiance que je déclare la saison du retour des pots ouverte. 

Vous êtes à nouveau en ligne