Votre future maison connectée dévoilée au CES de Las Vegas

Et si vous pilotiez toute votre maison avec votre smartphone ? La maison connectée est à l'honneur au CES de Las Vegas.

Aujourd'hui, pour quelques centaines d'euros, vous pouvez transformer votre habitation en maison connectée. Il suffit de brancher une petite box sur votre ligne Internet et d'installer des capteurs un peu partout dans la maison : capteur d'ouverture de portes, capteurs de présence, de fuites d'eau, de fumée, d’odeur de gaz ou encore des caméras connectées.

C’est ce qu’on peut voir au CES de Las Vegas, notamment sur le stand de Samsung. Dans un décor de chambre reconstituée, on peut commander les lampes, les volets roulants ou la machine à café avec son smartphone. Chez LG, un aspirateur vous suit à la trace; plus besoin de tirer sur le tuyau pour le faire avancer. Du côté de la société française MyFox on trouve un système d'alarme collaboratif qui avertit vos voisins au cas où des intrus pénètrent chez vous quand vous n'êtes pas là. Ce serait, paraît-il, plus efficace que de s'abonner à un service de surveillance pour faire ce que l’on appelle la  "levée de doute".

 

Dans le futur, on ira sans doute encore plus loin

 

La maison connectée, ce sera peut-être un réfrigérateur anti-boulimie. L’appareil vous identifiera par reconnaissance faciale et saura détecter si vous ouvrez trop souvent la porte pour grignoter.

Le principe de la maison connectée n'est pas nouveau. Avant, on appelait cela la domotique mais cela coûtait très cher. Aujourd'hui, on trouve des kits de démarrage à partir de 300 Euros. Samsung a annoncé hier qu’en 2020, 100% de ses produits - téléviseurs, lave-linges, réfrigérateurs, etc. - seront connectés. Citons enfin un acteur inattendu au CES : La Poste qui a présenté une plateforme logicielle, un hub, destiné à unifier les objets connectés à la maison.

 

Emmanuel Macron et Axelle Lemaire en visite au CES

Ce sont toutes ces innovations - et bien d'autres - que le ministre de l’économie et du numérique ainsi que la secrétaire d’Etat au numérique découvrent depuis hier à Las Vegas. Les représentants du Gouvernement sont venus soutenir les nombreuses entreprises françaises présentes au CES. Axelle Lemaire en a profité pour plaider à nouveau en faveur du Wifi dans les trains et dans les avions. Elle nous a même confié une anecdote : au cours de son voyage entre Paris et Las Vegas, elle avait beau être au dessus des nuages elle n’avait pas de connexion avec le nuage informatique alors elle n’a pas pu sauvegarder un travail qu’elle préparait sur son ordinateur… et elle a tout perdu.

Vous êtes à nouveau en ligne