Un forfait 6G illimité pour 100 ans… La fausse pub anti-phishing d’Orange

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’opérateur Orange veut alerter contre les risques cybercriminels avec une campagne de communication insolite qui fait miroiter une offre trop belle pour être vraie.

L'opérateur téléphonique Orange demande à sa clientèle d'être moins crédules sur internet. "Un forfait 6G illimité pendant 100 ans, profitez de notre offre exceptionnelle". Ces affiches insolites sont présentes à partir de mardi 2 juillet dans quelques villes de France et sur internet. Avec cette offre, évidemment fausse (la 6G n’existe pas et les forfaits centenaires sont assez rares), Orange veut tester la crédulité des utilisateurs et les sensibiliser aux risques de la cybercriminalité. Il s’agit d’alerter contre les dangers de l’hameçonnage, le phishing, qui est toujours en plein essor.

Le nombre de tentatives d’hameçonnage explose. L’an dernier cela représentait la quart des 28 000 signalements sur la plateforme cybermalveillance.gouv.fr. Nous avons tous déjà reçu de faux emails de banque, d’un opérateur télécom ou de la Caisse d’allocations familiales avec un message incitant à cliquer sur un lien avant d’être redirigé vers des sites plus vrais que nature mais qui s’avèrent en réalité de sombres imitations. Le but ? Capter nos identifiants de cartes bancaires et détourner de l’argent.

Que faire pour lutter contre ce fléau ?

La lutte se situe à plusieurs niveaux. Il y a d’abord les outils de filtrage intégrés dans nos messageries qui parviennent à filtrer un certain nombre de messages frauduleux. Ensuite, les escrocs sont attaqués et poursuivis. Par exemple, chaque mois, Orange demande la fermeture de 1 500 sites usurpant son identité. Il y a aussi les garanties commerciales assurées par les banques. Dans certains cas votre banque vous rembourse, sauf si vous avez donné volontairement vos codes secrets.

Enfin, il y a les utilisateurs eux-mêmes qui doivent se montrer le plus prudent et le plus méfiant possible. Ce n’est pas facile car les messages sont parfois très bien faits. Certains sont bourrés de fautes d’orthographe mais pas tous. Il faut maintenir et renforcer cette vigilance, ne jamais cliquer trop vite sur un lien, ne jamais taper ses identifiants bancaires ou autre sans être certains qu’on est sur le bon site.

Vous êtes à nouveau en ligne