Tablettes : flash ou pas flash

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Certaines querelles technologiques ont l'air d'être des affaires de spécialistes mais pourtant les conséquences sont bien réelles au quotidien...

Si vous utilisez un iPad, vous avez sans doute remarqué qu'il n'est pas possible de regarder certaines vidéos ou d'aller sur certains sites Web. En effet, la tablette d'Apple n'est pas compatible avec la technologie Flash utilisée par de nombreux sites. C'est une vraie contrainte et un véritable inconvénient pour l'utilisation de cet appareil.

On croyait le problème jusqu'à présent cantonné à l'iPad et à l'iPhone à cause du mauvais caractère de Steve Jobs... Mais voilà que Microsoft vient d'annoncer que le futur Windows 8, qui équipera de nouvelles tablettes l'année prochaine, ne sera pas non plus compatible avec Flash.

Pour des questions de performances, explique la firme américaine, et de meilleur fonctionnement de sa plateforme, Microsoft a préféré fermer le futur Windows aux programmes additionnels et utiliser les techniques dernier cri en vigueur sur le Web comme le HTML 5. Flash est en effet un programme gourmand qui a tendance ralentir ou même à faire fonctionner de travers certains appareils.

D'un point de vue économique, la décision de Microsoft est un coup dur pour la société américaine Adobe qui édite Flash.

D'un point de vue technique, une fois encore, Apple semble avoir eu raison avant les autres en étant le premier à bouter cette technologie hors de ses tablettes.

Mais il y en a un qui n'a pas fait ce choix là et qui pourrait donc tirer un certain bénéfice de la décision d'Apple et de Microsoft, c'est Google dont le système Android, en tout cas dans ses dernières versions, est compatible avec Flash. Même si ce n’est pas toujours ultra-performant, une tablette Android de dernière génération permet d'aller sur n'importe quel site Web sans restriction.

Alors, Flash ou pas Flash ? Sans entrer dans de vrais débats de spécialistes pour savoir si une tablette Flash est moins rapide et consomme plus de batterie qu'une tablette non-Flash. Ce qui est sûr, c'est qu'il s'agit là d'une ligne de fracture entre les différents produits du marché qui n'est pas sans conséquence sur le choix des consommateurs.

Vous êtes à nouveau en ligne