Radio France prépare le son immersif de demain

Ecouter la radio "comme si on y était" : c'est l'expérience de son "binaural" sur laquelle travaille actuellement Radio France.

Comme pour les images, la quête du réalisme sonore est une vieille histoire.
On connaît la stéréo qui donne l'impression d'être placé devant une
scène sonore s'étalant de droite à gauche.

Pour
encore plus d'immersion, on a aussi inventé le 5.1 avec 5 enceintes
placées devant et derrière. Mais cela nécessite un équipement spécial
tel qu'un ampli home-cinéma et une batterie d'enceintes ou bien un
casque audio spécial branché sur un décodeur.

Pourtant,
il existe une technique ancienne qui permet de parvenir à un résultat
identique avec un simple casque ou des oreillettes traditionnelles : c'est le son binaural.  

Le
principe du son binaural consiste à jouer sur les perceptions sonores
pour tromper le cerveau. Par exemple : envoyer un son dans l'oreille
droite un tout petit plus tôt que dans l'oreille gauche ce qui donne
l'impression à l'auditeur que la source sonore est située sur la droite.
On arrive aussi à simuler des effets avant et arrière assez bluffant.

Bref, une virtualisation du son en 3D .

C'est
là-dessus que travaille depuis quelques temps Radio France sous l'égide
de l'ingénieur du son Hervé Déjardin. On imagine les développements
possibles en matière de fiction, de musique mais aussi de reportage. Un
reporter équipé de micros spéciaux, par exemple fixés sur un casque,
pourrait faire vivre l'ambiance sonore d'une zone de conflit ou d'une
manifestation ou de tout autre évènement d'actualité.

Reste à trouver "l'écriture radio", comme on dit, correspondant à cette nouvelle forme de restitution sonore.

Problème
pour l'instant : le son binaural ne passe pas facilement à la radio. En
revanche, Internet est un canal idéal, y compris avec une connexion bas
débit. Différents programmes en son binaural sont proposés à titre
expérimental sur le site nouvoson.radiofrance.fr.

Une
expérience est également présentée depuis ce jeudi au forum
Futurapolis, consacré à la ville du futur, qui se tient à Toulouse.  

Radio
France se donne 3 ans pour inventer un système simple permettant
d'écouter du son binaural sur un smartphone ou un ordinateur.

Un système qui restitue plusieurs dizaines de canaux sonores avec une simple paire d'oreillettes ou un casque traditionnel.

 

Vous êtes à nouveau en ligne