Qwant : le moteur de recherche français innove pour sortir de l’anonymat

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On l’oublie souvent mais il existe un concurrent français à Google : c’est le moteur de recherche Qwant. Celui-ci présente aujourd’hui des innovations pour tenter de sortir de l’anonymat.

Qwant est typiquement le genre d’innovation à la française : quand on en parle, on se félicite d’avoir un bel outil tricolore à l’algorithme soigné mais, en même temps, on a vite un petit rictus. Car Qwant, que voulez-vous, personne ne connaît. Créé il y a 3 ans, financé par des fonds européens, Qwant se positionne sur une spécificité pour se différencier : le respect de la vie privée. Contrairement à Google, sur Qwant pas cookies, de collecte des données de navigation comme l’adresse IP, pas de géolocalisation. L’internaute serait réellement anonyme et donc pas inondé par des publicités ciblées. Même les résultats de recherche seraient plus "ouverts", selon ses promoteurs, contrairement à Google qui vous propose toujours le même genre de contenus que ce que vous avez l’habitude de consulter. Malgré cela, même s’il revendique plus de 20 millions de visiteurs, cela ne pèse que 1,2% du marché français. Il reste donc le tout petit poucet des moteurs de recherche.

Partenariat avec Firefox

Pour avancer, Qwant innove. Il annonce aujourd'hui un partenariat avec la fondation Mozilla afin d'apparaître dans le navigateur Mozilla. Cela doit lui permettre notamment d’arriver sur les mobiles. En installant Firefox sur leurs iPhone ou smartphones Android, les utilisateurs pourront utiliser Qwant comme moteur de recherche par défaut. En effet, cela n’est pas possible avec les navigateurs proposés de manière native sur les smartphones car Apple et Google restreignent le nombre de moteurs disponibles. Dans le cadre de cet accord Qwant, reversera à la fondation Mozilla, éditrice de Firefox, un pourcentage sur les achats en ligne éventuellement réalisés par les internautes.

Encore plus de contenus

Par ailleurs, Qwant peaufine l'accès aux informations. Il a récemment proposé un nouvel onglet "musique" permettant de tout savoir sur de nombreux artistes et d’accéder à des contenus autres que ceux de YouTube, qui est toujours mis en avant par Google. Cette fonction est aujourd'hui élargie à différents contenus culturels. Il lance également une fonction de cartographie et d’images satellites pour rivaliser avec Google Maps. Cela permettra-t-il à Qwant de passer à la vitesse supérieure ? On ne peut s'empêcher de penser à Quaero qui devait être le "Google européen" et qui a du réorienter son activité faute d’avoir jamais dépassé le stade du succès d’estime...