Que cache la 4G à prix réduit de Free mobile ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nouvelle secousse sismique dans la téléphonie mobile française : Free lance sa 4G. Est-ce intéressant pour les clients ? Cette annonce peut-être réellement bousculer la donne ?

Xavier Niel l'avait laissé entendre il y a quelques jours
dans l'émission "Complément d'enquête" sur France 2 : il était prêt à
dégainer la 4G et à bouleverser à nouveau l'équilibre de la téléphonie mobile
en France. Voilà, c'est fait. Le bouillonnant patron de Free jette à nouveau un
pavé dans la marre. C'était sous la forme d'un tweet pour annoncer que la 4G
arrive désormais chez Free.

Quoi de neuf ? Comme toujours c'est au niveau des
tarifs que ça se passe. La 4G est fournie sans surcoût. Elle sera désormais comprise
dans les forfaits actuels de Free à moins de 20 euros par mois (15 euros pour
les abonnés à la FreeBox). Il suffit d'avoir un téléphone compatible et d'activer
l'option 4G au niveau de son abonnement.

A titre de comparaison : les forfaits des opérateurs
concurrents sont plus chers et plus restrictifs.

Points forts

Premier point fort chez Free : le plafond de
consommation est remonté jusqu'à 20 gigaoctets par mois pour faire face au surcroit
de trafic engendré par le très haut débit. 20 giga, c'est énorme. C'est bien plus que chez les
concurrents en 4G.

Autre point fort : l'opérateur revendique un débit
théorique record car il utilise, tout comme Orange, la bande des 2600 MHz qui permet d'aller jusqu'à 150
Mb/s et de porter plus loin (mais en pénétrant moins dans les bâtiments). C'est une notion technique et en plus ces débits sont tout à fait théoriques
mais, n'empêche, c'est important pour l'avenir.

Points faibles

Point faible, en revanche : le réseau de Free est-il
vraiment opérationnel ? L'opérateur n'aurait pour l'instant que 700 antennes-relais,
soit de quoi couvrir à peine quelques bouts d'agglomérations ici et là, contre
plusieurs milliers pour ses concurrents.

Autre point faible : la 4G de Free ne fonctionnera pas
sur les iPhones, même ceux de dernière génération, avant une mise à jour prévue
pour janvier prochain.

Et maintenant ?

Cette annonce de Free, juste avant Noël, risque de prendre de
cours les concurrents qui espéraient peut-être un peu de répit pour les fêtes. Mais
maintenant que le loup sort du bois, il va falloir réagir et vite.

En se lançant aujourd'hui, Free veut éviter que de nouveaux
clients ne signent avec la concurrence à l'occasion de Noël, surtout pour des
périodes d'engagements assez longues chez les concurrents.

Cela dit, on se rappelle les débuts chaotiques de Free Mobile.
Les consommateurs échaudés y réfléchiront peut-être à deux fois avant de se
précipiter vers la 4G version Xavier Niel.