Quand le nuage devient grisaille informatique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le " nuage " informatique a ses avantages... mais aussi ses inconvénients.

Le nuage (cloud) a envahit notre vie quotidienne. Le nuage, c'est la possibilité de stocker documents écrits, contacts, agendas,
emails mais aussi photos de vacances ou même musique sur des
serveurs informatiques pour y accéder facilement de n'importe où. Cela permet aussi
de synchroniser en permanence nos données entre nos différents ordinateurs,
smartphones ou tablettes.

Aujourd'hui, on fait même du nuage sans s'en rendre compte, par exemple, dès que l'on utilise un smartphone. La clé de ce nuage n'est autre que l'adresse de
messagerie qui vous relie à l'univers que vous avez choisi. Pour
utiliser un iPhone, il faut impérativement posséder une adresse de messagerie
enregistrée chez Apple. Pour un Android de Google, il faut une adresse Gmail et
pour Windows Phone une Windows Live ID autrement dit une adresse Hotmail.

Perte de contrôle

Malheureusement, malgré son nom si poétique, le nuage n'est
pas toujours pur et peut vite céder la place à la grisaille.

Le problème du cloud, d'abord, c'est que l'on ne sait même
plus exactement où se trouvent nos données personnelles. Jusqu'au jour où l'on
retrouve même ses contacts professionnels sur le smartphone de sa femme ou son
fils... Là, on comprend qu'il y a eu comme un dérèglement atmosphérique.

Plusieurs nuages dans le ciel

L'autre problème, c'est qu'il n'existe pas un seul nuage
dans le ciel mais plusieurs. Et pas facile de passer de l'un à l'autre ! Essayez
donc, par exemple, d'éditer sur iPhone un texte créé sur Google Documents puis
de le sauvegarder à nouveau chez Google. Aucune application à notre
connaissance ne permet de faire cela de manière simple. Ce n'est pas mieux si l'on
fait appel à d'autres nuages pourtant séduisants comme Dropbox.

En fait, chaque nuage protège jalousement son territoire et
fait tout pour éviter les interférences. Apple étant le plus étanche. Pour être
heureux, il faudrait utiliser un seul environnement – Apple, Google ou Windows-
car des que l'on tente de sortir des sentiers battus, les choses se compliquent.

Cependant, les internautes malins que nous sommes n'ont pas
du tout envie de mettre tous leurs œufs dans le même panier. En fait, le nuage
a encore des progrès à faire pour que nous permettre de vraiment voir la vie
numérique en bleu. 

Vous êtes à nouveau en ligne