Pourquoi nos télés évoluent aussi vite que des ordinateurs

Nouveautés technologiques à répétition... La télé évolue aujourd'hui aussi vite que les ordinateurs. Ce n'est pas sans conséquences économiques.

Faudra-t-il l'année prochaine acheter un nouveau décodeur ou changer sa télé pour recevoir de nouvelles chaînes ? C'est ce que prévoit un récent rapport du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel qui prône un changement de norme pour la TNT. Même si ce projet, encore hypothétique, est considéré par certains avant tout comme une manœuvre politique favorable à TF1 et M6, n'empêche, une chose est sûre : notre bonne vieille télévision évolue aujourd'hui à un rythme effréné qui n'a rien à envier à l'informatique.

Jadis, quand on achetait une télé, elle durait au moins 10 ans. Aujourd'hui, le téléviseur ne tombe plus en panne, il est même de meilleure qualité, mais chaque année apporte une bonne (ou une mauvaise) raison d'en changer ou de l'enrichir avec un gadget supplémentaire : écrans plats - plasma, LCD ou LED -, la HD puis la full HD, la TNT, la TNT HD et aujourd'hui la 3D - active, passive ou sans lunettes - sans oublier la télé connectée… Une course à l'innovation que les consommateurs ont bien du mal à suivre.

Certaines nouveautés comme les écrans plats ou la TNT ont tout de suite séduit le public. Ce n'est pas le cas de la 3D ou des télés connectées qui peinent à convaincre les téléspectateurs.

Si l'on n'en est pas encore tout à fait au stade des ordinateurs dont la puissance double tous les 18 mois selon la fameuse loi de Moore, la télé est néanmoins entré dans l'univers du numérique et forcément tout va plus vite. Demain, on devra sous doute mettre à jour régulièrement le logiciel de sa télé par Internet.

Paradoxalement, cette télé, on la regarde de moins en moins au profit des ordinateurs ou des tablettes.

Mais surtout, après avoir battu des records de vente ces dernières années du fait du passage au numérique (8.5 millions de télés vendues en 2010 contre 4.5 millions vers 2005), le marché des téléviseurs risque de s'écrouler dès l'année prochaine pour cause de saturation. Ce qui devrait d'ailleurs favoriser l'arrivée de nouvelles marques chinoises à très bas prix.

Quant à la future innovation bouleversante qui nous attend : ce sera l'arrivée des écrans OLED dont la finesse et la qualité d'image feront passer nos téléviseurs actuels pour de véritables antiquités.

Vous êtes à nouveau en ligne