Pourquoi la montre connectée Pebble Time bat des records sur Kickstarter

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

10 millions de dollars récoltés en 2 jours ! Ce n’est pas une œuvre caritative… C’est une montre connectée sur le site Kickstarter…

Plus de 10 millions en 48 heures ! Record quasiment historique pour la montre Pebble Time sur le site de financement participatif Kickstarter. En quelques heures, ce projet a explosé tous les plafonds. Il n’a fallu qu’un quart d’heure, dès la mise en ligne, pour dépasser le montant initialement demandé qui n’était que de 500.000 dollars et ensuite le compteur s’est affolé. Il tourne encore.

Environ 50.000 internautes ont accepté de débourser entre 160 et 5000 dollars chacun. Les fonds permettront de créer la montre et, en échange, ils recevront dès sa sortie en mai prochain la Pebble Time.

 

Pourquoi un tel succès ?

D’abord, contrairement à d’autres projets Kickstarter sortis de nulle part, la Pebble Time n’est que la nouvelle version d’une montre connectée bien connue. La première mouture date de 2012.

Ensuite, c’est un très bon produit. La montre fonctionne avec Android ou iOS. Elle dispose d’une autonomie d’une semaine grâce à un écran à encre électronique qui consomme très peu d’énergie, sur le modèle des liseuses électroniques.

Même si elle est moins luxueuse et moins perfectionnée que l’Apple Watch, qui sortira dans quelques semaines, la Pebble bénéfice déjà d’une importante communauté de fans.

Cette nouvelle version, qu’a-t-elle de plus ? Simplement, la couleur. Les versions précédentes étaient monochromes alors que celle-ci pourra afficher des images en 64 couleurs. Elle sera aussi plus fine. Elle aura toujours une autonomie record de sept jours.

 

Pourquoi faire financer ce projet sur Kickstarter ?

Kickstarter est généralement réservé aux projets totalement nouveaux, ce qui n’est pas le cas de la Pebble.

Cependant, la première Pebble est née sur le site de financement participatif. Y revenir aujourd’hui est une sorte de juste retour des choses.

Et puis, Kickstarter se révèle une plateforme de commercialisation très avantageuse, avec des marges beaucoup moins importante, qu’un circuit de distribution classique dans des magasins. 

Enfin, c’est surtout très intéressant en terme de communication – on le voit avec le buz généré aujourd’hui.