Nouveau monde. Une intelligence artificielle pour faire la chasse aux impayés en entreprises

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’intelligence artificielle peut-elle aider à améliorer la trésorerie des entreprises ? C’est la promesse d’une startup française qui a mis au point un outil insolite basé sur les habitudes de paiement des sociétés.

Une startup française a mis au point un outil insolite basé sur les habitudes de paiement des sociétés et pourrait aider à améliorer la trésorerie des entreprises. 

franceinfo : Olivier Novasque, comment l’intelligence artificielle peut-elle aider au recouvrement ?

Olivier Novasque, fondateur et PDG de Sidetrade : Nous avons collecté sur les trois dernières années plus de 330 millions d'expériences de paiements sur plus de deux à trois millions d'entreprises débitrices, et nous avons analysé quelles actions menaient à un règlement dans les cinq jours ou celle qui étaient inefficaces.

Par exemple, nous avons observé si un client avait l'habitude de payer le 15 du mois ou plutôt en fin de mois, s’il était plus sensible à un e-mail, à un coup de téléphone ou à un courrier. Ainsi, nous sommes capables de dire, pour telle ou telle entreprise, quelle est la meilleure façon de la relancer afin d’avoir les plus grandes chances de récupérer votre argent.

La crise sanitaire a-t-elle accéléré l’adoption de ces technologies ?

Oui. Lors des confinements, on a vu que certaines entreprises se sont retrouvées complètement paralysées car elles n’avaient plus accès à leur système d'information et qu’elles ne pouvaient même plus recevoir plus les chèques qui arrivaient au bureau, car il n'y avait plus personne. La digitalisation s’est donc imposée comme une nécessité absolue. La crise Covid aura eu le mérite de faire rattraper, en neuf mois, des progrès que l’on n’avait pas réalisés sur les cinq dernières années.

Dans le futur, toutes les transactions interentreprises seront-elles gérées automatiquement par des IA ?

Je le crois. Même s'il restera toujours une place pour l'humain, puisque dans les transactions entre entreprises, on a besoin de l'esprit humain pour négocier un contrat. Je ne pense pas que l'intelligence artificielle, demain, négociera des contrats à notre place. Mais pour le paiement des factures, cela peut se faire avec une intelligence artificielle, et de manière complètement digitalisée, sans aucune intervention manuelle.

Vous êtes à nouveau en ligne