Nouveau monde. Une intelligence artificielle capable de prédire l’avenir

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’armée américaine veut mettre au point une intelligence artificielle capable de prédire les grands événements de ce monde.

Crise bancaire, conflit social, attaques terroristes… Beaucoup de responsables politiques rêvent certainement d’un outil informatique qui leur permettrait de mieux anticiper les grands événements de ce monde. C’est ce que veut mettre au point la DARPA, l’agence de recherche de l’armée américaine, qui est, rappelons-le, à l’origine d’internet dans les années 70. Celle-ci vient d’annoncer un projet baptisé KAIROS, un acronyme qui signifie à peu près  "intelligence artificielle de raisonnement par les schémas".

Analyser les médias et les réseaux sociaux

Le système s’inspirerait des travaux du scientifique suisse Jean Piaget qui ont mis en évidence la manière dont les humains donnent un sens et organisent les événements dans leurs têtes. La DARPA prend l’exemple suivant : quand on fait ses courses dans un magasin, on effectue un certain nombre de tâches basiques (prendre des produits, passer à la caisse, payer…) qui s’inscrivent dans un schéma plus large (faire à manger, choisir un produit plutôt qu’un autre, etc.). L’idée serait de plaquer cette mécanique sur l’étude des médias et des réseaux sociaux, afin de repérer des tendances, politiques ou autres, d’établir des schémas et d'anticiper des événements.

Pas de prédictions spécifiques

L’analyse de ce qu’on appelle les signaux faibles n’est pas nouvelle. Ce qui est nouveau c’est que l’on dispose aujourd’hui, d’une part, d’une masse d’informations disponibles sous forme numérique et, d’autre part, de techniques d’intelligence artificielle, permettant sans doute d’aller vers plus de compréhension du monde. Cela dit, selon la DARPA, KAIROS ne fera pas de prédictions spécifiques. Le système ne pourra pas dire qui va remporter une élection, par exemple. Il s’agira surtout de rechercher des modèles d’événements pouvant sembler indépendants au départ mais qui, en fait, pourraient entrer en corrélation. Bref, on est loin, en réalité, d’une IA qui prédirait le futur mais on est peut-être à l’aube d’un système qui pourrait réellement aider à mieux anticiper certaines situations, comme des tensions à tel ou tel endroit du globe. Beaucoup d’organismes dans le monde travaillent sur ce sujet. Il y a deux ans, la CIA annonçait disposer d’outils informatiques capables de prévoir des troubles sociaux trois à cinq jours à l’avance.

Vous êtes à nouveau en ligne