Nouveau monde. Samsung crée la rupture avec son premier smartphone pliable

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le coréen Samsung a présenté mercredi un smartphone qui se plie en deux. Son nom : Samsung Fold. Prix : sans doute aux environs de 2 000 euros.

C’est une "rupture technologique" comme on n’en avait pas vu depuis une dizaine d’années dans le monde de la téléphonie mobile : le Coréen Samsung a présenté mercredi 20 février un smartphone qui se plie en deux.

En mode fermé, c’est presque un smartphone normal, avec un écran de 11,7 cm en façade, mais lorsqu’on l’ouvre, comme un livre, il révèle un deuxième écran de 18,5 cm de diagonale (une fois et demi plus grand environ) ce qui en fait une véritable tablette. Samsung a présenté en grande pompe mercredi soir son très attendu Galaxy Fold ("pli", en anglais). Certes, il est un peu épais lorsqu’il est plié mais une fois ouvert en mode grand écran, il ne laisse apparaître aucune pliure centrale. C’est ça la performance technique.

À quoi sert un smartphone pliable ?

Sur le principe, il s’agit d’augmenter la surface d’affichage en fonction des usages. Par exemple, on peut se contenter du "petit" écran pour une utilisation courante et passer au grand écran lorsqu’il s’agit de consulter un itinéraire ou regarder une vidéo. En mode tablette, on peut afficher côte à côte plusieurs applications grâce au mode multifenêtrage. Évidemment, le prix du Samsung Fold est stratosphérique : environ 2 000 dollars aux État-Unis (sortie en avril) et probablement autour de  2 000 euros en Europe.

Un rêve de geek

Un smartphone pliable, c’est un peu un rêve de geek. Le Fold rappelle le Nokia Communicator de la fin années 90, un "téléphone-ordinateur" qui s’ouvrait sur la longueur mais qui ne disposait que d’un seul écran (en haut et un clavier tactile en bas). Maintenant que les fabricants sont capables de produire des écrans réellement pliables, on entre dans une nouvelle ère, comme n’a pas manqué de le clamer DJ Koh, le président de Samsung Electronics, lors de sa présentation.

Pour autant, Samsung s’est un peu fait voler la primeur de cette innovation puisque le chinois Royole avait dévoilé, en janvier au CES de Las Vegas, le tout premier smartphone pliable. Celui-ci semblait cependant moins abouti que le modèle coréen. Par ailleurs, d’autres produits concurrents devraient être dévoilés prochainement, notamment par Huawei, Xiaomi ou Motorola.

Trois nouveaux Galaxy dont un modèle 5G

Outre le Fold, le constructeur coréen a également dévoilé sa nouvelle panoplie de Galaxy S10 (trois modèles : S10, S10+ et S10e). Esthétiquement : des écrans bord à bord avec juste un petit poinçon en haut à droite pour l’appareil photo. Techniquement : des bêtes de course, si l’on en croit les descriptifs. Surprise : l’un des Galaxy S10 se déclinera en version 5G – tout comme pour le Fold – même si les réseaux 5G sont encore loin d’être opérationnels.

Avec ces annonces, il s’agit pour Samsung de tenter de reprendre l’avantage après un tassement des ventes et face à une concurrence chinoise de plus en plus féroce sur le marché des smartphones milieu de gamme et haut de gamme.

Vous êtes à nouveau en ligne