Nouveau monde. Meero, la nouvelle licorne française qui veut changer la vie des photographes professionnels

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La startup française Meero vient de lever 230 millions d’euros, ce qui la propulse dans le cercle fermé des licornes françaises, c'est-à-dire ces startup valorisées à plus d’1 milliard de dollars (Blablacar, Doctolib…). Pourquoi un tel succès ?

franceinfo : Quelle est l’activité de Meero ?

Gaétan Rougevin-Baville, directeur des opérations : Meero veut simplifier la vie des photographes professionnels en leur offrant tout ce dont ils ont besoin pour exercer leur métier : des outils de retouche d’image automatique par intelligence artificielle, des outils de gestion de planning et surtout des clients.

Qui sont vos clients ?

Toutes les grandes plateformes de e-commerce, de tourisme, d’immobilier ou de fooding font appel à nos services. Elles ont besoin d’images de qualité et homogènes. Les photographes se contentent de faire des clichés et nous nous occupons de tout le reste.

Qu’est-ce qui a séduit vos investisseurs ?

C’est surtout la vision globale de l’entreprise tournée vers la vie du photographe.

Cependant, certains photographes professionnels vous accusent de casser le métier en pratiquant des prix trop bas… Êtes-vous le Uber de la photo ?

Pas du tout. Le marché de la photo a toujours connu des intermédiaires. Nous ajoutons une nouvelle part au gâteau en apportant aux photographes le marché des grandes plateformes auquel ils n’avaient pas accès.

Vous êtes à nouveau en ligne