Nouveau monde. L’opérateur Orange lance son assistant vocal Djingo

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il s’appelle Djingo. Ce nouvel assistant vocal pour la maison est lancé cette semaine par l’opérateur Orange. Mais n'est-ce pas un peu tard ?  

On connaît déjà Amazon Alexa, Google Home, Siri, etc. Voici Djingo, le premier assistant vocal européen, conçu conjointement par le français Orange et l’allemand Deutsche Telekom. Djingo est à la fois une petite enceinte connectée à commande vocale, vendue environ 150 euros, et une intelligence artificielle que l’on retrouvera aussi dans la box télé de l’opérateur. Pas besoin d’être abonné Orange pour utiliser l’enceinte connectée. Quant à l’IA, elle permet de connaître la météo, d’écouter les dernières informations (le flash de franceinfo) ou de piloter ses lumières (via des accessoires compatibles Orange Maison Connectée), entre autres choses.

Partenariat avec Amazon

Djingo n’est pas fondamentalement différent des autres assistants vocaux déjà présents sur le marché mais il présente quand même quelques spécificités. Comme il est lancé par un opérateur, les abonnés Orange peuvent aussi passer des appels téléphoniques et envoyer des sms ou encore piloter leur box télé à la voix (changer de chaîne, monter le son, lancer une vidéo du service OCS, etc.). Cela dit, Djingo est aussi un petit peu américain car il intègre en plus Amazon Alexa. Les ingénieurs d’Orange et de Deutsche Telekom, aussi bons soient-ils, se sont rendus compte qu’il n’était pas facile de mettre au point la reconnaissance de la voix humaine et le traitement des données qui va avec, aussi ont-ils passé un partenariat avec Amazon.

L'appareil d'Orange intègre donc en fait deux assistants : Djingo et Alexa. Inconvénient : il faut choisir lequel activer en fonction de ce que l'on veut faire (par exemple, Djingo pour allumer les lumières et Alexa pour des recherches sur le web). en fait, les capacités de Djingo sont limitées. Le véritable intérêt est l'intégration dans l'écosystème Orange, notamment la compatibilité avec les objets connectés de la marque ou encore la possibilité de passer des appels téléphoniques (ce que ne savent pas faire les autres assistants).

Accouchement dans la douleur

Reste à savoir si Orange n’arrive pas trop tard sur ce marché. Djingo débarque un an après Alexa et deux ans après Google Home. Orange l’avait annoncé en avril 2017 et promis pour début 2018. Il aura donc fallu deux ans et demi pour le mettre au point. Un accouchement pour le moins difficile. Mais Orange a tenu bon, il s’agit d’un produit stratégique. En effet, cet assistant permet à l’opérateur de maintenir un lien direct avec ses clients et évite de laisser le champ libre aux GAFA pour régner en maître dans les foyers français. Plusieurs opérateurs dans le monde (Deutsche Telekom, NTT Docomo) ont compris cette problématique et ont lancé eux aussi leurs propres assistants vocaux. En France, SFR a également le sien, mais uniquement sous forme de reconnaissance vocale assez sommaire intégrée dans sa nouvelle box. Cependant, il sera difficile de rattraper l'avance prise par les acteurs américains sur ce marché.

Vous êtes à nouveau en ligne