Nouveau monde. L’événementiel en ligne dopé par la pandémie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La crise sanitaire ne fait pas que des malheureux. Les plateformes permettant d’organiser des événements virtuels semblent en plein boom.

Le CES de Las Vegas, le Mobile World Congress de Barcelone ou l'E3 de Los Angeles… On ne compte plus les événements, notamment dans le secteur des technologies, annulés à cause de la pandémie de Covid-19. Ces manifestations, qui rassemblent habituellement des milliers de personnes, sont remplacées par des événements virtuels. Ce qui fait le bonheur des plateformes spécialisées.

Après le succès des outils de visioconférence, comme Zoom ou Teams, on assiste à un engouement profitable au secteur. Exemple avec la société britannique Hopin. Cette startup comptait moins de 10 employés l’année dernière, elle en emploie désormais 400. Elle vient de réaliser cette semaine une nouvelle levée de fond de 400 millions de dollars, portant sa valorisation à 5,65 milliards de dollars. Les affaires de Hopin tournent à plein régime, avec plus de 80 000 clients à travers le monde. Le secteur compte aujourd’hui plusieurs pépites, telles que Eventtia, Balloon ou Livestorm.

Des usages qui pourraient perdurer

Ces plateformes permettent de transformer en 100% numérique tout type d’événements, tels que des rencontres professionnelles, des forums, colloques, séminaires d’entreprise ou même des salons. Elles proposent tout ce qu’il faut pour diffuser des conférences en vidéo (direct et rediffusions), de l’interactivité avec des espaces de discussion, une gestion automatique des inscriptions, sans oublier des agendas pour les participants et des statistiques pour les organisateurs.

Ces solutions existaient déjà avant la pandémie. Les entreprises concernées espèrent bien que l’engouement continuera après. Elles tablent sur le fait que les gens prennent goût à ces événements, qui évitent de se déplacer pour une heure de conférence ou de faire un voyage en avion considéré comme polluant.

Techniquement, certaines plateformes d’événementiel en ligne vont très loin, avec même des environnements virtuels en 3D, comme dans un jeu vidéo. Il y a encore d’autres choses à inventer, comme les projets de Microsoft en matière d’hologrammes. Même si l’on peut penser que cela ne remplacera pas tous les événements en présentiel, il semble que l’on soit à un tournant dans ce secteur.

Vous êtes à nouveau en ligne