Nouveau monde. Des baskets autolaçantes inspirées de "Retour vers le Futur" lancées en grandes pompes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En 1989, le film "Retour vers le Futur" en 1985 montrait d’étonnantes baskets autolaçantes. 34 ans plus tard, Nike commercialise une paire de baskets connectées grand public fortement inspirées de celle du héros Marty Mc Fly.

Lancées avec tous les honneurs le 15 février dans les magasins Nike aux États-Unis, les baskets Adapt BB (BB pour basket ball) sont la concrétisation d’un rêve. Enfilez-les, un petit  "bzzz" retentit et hop ! Les chaussures s’ajustent automatiquement à la taille de vos pieds. Le prix ? 350 dollars.

Nombreux prototypes

Comment ça marche ? Pas de lacets pour ces baskets autolaçantes mais un fil métallique qui parcourt la chaussure et un petit moteur pour tendre le câble. La chaussure détecte automatiquement jusqu’où elle peut serrer, l’utilisateur peut ensuite procéder à un ajustement manuel, pied par pied, via une application mobile. L’autonomie annoncée est de 10 à 14 jours. Astuce ingénieuse : la recharge se fait induction à l’aide d’une plaque métallique sur laquelle il suffit de poser les souliers.

Ces baskets connectées ne sont pas une première pour Nike qui avait déjà lancé en 2016 un premier modèle à 700 dollars destiné aux professionnels. Son concurrent Puma annonce, de son côté, un modèle sur le même principe pour 2020. En fait, l’idée d’une basket autolaçante est dans l’air depuis plusieurs années et on a pu voir notamment, au salon CES de Las Vegas, plusieurs prototypes plus ou moins aboutis.

Prototype de chaussure autolaçante présentée en 2016 au CES de Las Vegas par la startup française Digitsole
Prototype de chaussure autolaçante présentée en 2016 au CES de Las Vegas par la startup française Digitsole (JC/RF)

Des chaussures toujours plus  "intelligentes"

La chaussure est un vaste terrain d’innovations technologiques. Elle se situe près du corps et offre de la place, dans le talon ou dans la semelle, pouvant recevoir des dispositifs technologiques. Il existe des chaussures ou semelles avec détection de chutes (e-vone) pour les personnes âgées ou les ouvriers travaillant en zones à risques. Munie de capteurs, en cas de chute, la chaussure envoie une notification à un proche et peut même fournir une localisation GPS.

Signalons aussi les semelles connectées pour le sport (Nike, Digitsole) qui analysent la foulée et sont connectées à la montre ou au smartphone. Une start-up indienne (Lechal) travaille même sur un projet de semelles à retour haptique pour le guidage GPS : une vibration à droite pour tourner à droite, une vibration à gauche pour tourner à gauche. 

Bientôt, on ne pourra plus dire "bête comme ses pieds". 

Vous êtes à nouveau en ligne