Nouveau monde. Le premier micro-ordinateur a été créé en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce mois-ci on s’intéresse aux innovations technologiques qui ont changé nos vies. On commence naturellement avec l’ordinateur. Ou plutôt le micro-ordinateur, comme on disait avant.

Le micro-ordinateur, c'est-à-dire un ordinateur qui n’occupe pas une pièce entière mais qui tient dans une boîte que l’on peut poser sur un bureau. Le micro-ordinateur doit son apparition à une autre invention qui date de 1971 : le microprocesseur, mis au point par la société californienne Intel. Au début des années 70, les tout premiers micro-ordinateurs sont vendus en kits. Il faut s’armer d’un fer à souder pour les fabriquer. Seuls les passionnés en achètent. Puis, apparaissent des machines montées, prêtes à l’usage.

Fait peu connu : le tout premier micro-ordinateur vendu assemblé est français. C’est le Micral, mis au point par François Gernelle de la société M2E. On peut donc dire que le tout premier micro-ordinateur est français. Vient ensuite l’Altair américain, qui lancera véritablement le boom de la micro-informatique. Pour autant, utiliser un ordinateur à l’époque n’est pas une mince affaire : il n’y a ni écran ni clavier. Il faut le programmer en langage machine avec des interrupteurs et surveiller les petites lumières qui s’allument en façade.

Les premiers micro-ordinateurs avec écran et clavier

Ils font leur apparition à partir de 1975 / 1976. C’est d’abord l’Apple I, le tout premier ordinateur de la marque Apple. Il n’est pas vraiment prêt à l’emploi, car il faut y ajouter des périphériques, mais tous les composants sont déjà soudés sur la carte-mère, par Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple, qui fabrique lui-même, à la main, les 200 exemplaires. Ensuite, viennent l’Apple II, le TRS 80, le Commodore PET…
Autant de noms qui fleurent bon la nostalgie. Jusqu’à l’ordinateur IBM PC, en août 1981, il y 39 ans.

IBM se lance sur ce marché sans y croire, juste pour occuper le terrain. Et il se trouve que le PC deviendra un standard qui va se répandre à travers le monde avec le concours de Microsoft qui fournit les logiciels de ces premières machines. Il faut se rappeler que ces premiers ordinateurs intéressent surtout les petites entreprises, qui n’ont pas de quoi se payer des gros machines IBM,
Et puis, c’est aussi un joujou de passionnés. Des passionnés qui sont les premiers à comprendre que cet incroyable outil va changer le monde.

Plus d’infos sur tech-time.fr (ordinateurs)

Vous êtes à nouveau en ligne