Nouveau monde. Le futur sera vocal

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l’été, on explore le futur dans "Nouveau Monde". Dans le futur, on pourra parler à tous les appareils qui nous entourent aussi facilement que l’on s’adresse à un ami.

En 2030, 80 % des recherches d’information en ligne se feront par la voix. Que ce soit sur smartphone ou via les assistants connectés, la commande vocale va s’imposer en force. À la maison, vous pourrez parler à votre four pour lui demander de s’allumer ou à votre lave-linge pour savoir combien de temps il reste avant la fin de la lessive. Vous parlerez à votre voiture pour lui dire où vous voulez aller ou quel programme audio ou vidéo vous voulez écouter ou voir.

Malgré des réticences liées à la vie privée, les assistants vocaux sont en plein boom, avec 1,7 million d'utilisateurs aujourd’hui en France. Demain, les appareils électroménagers seront également connectés et comprendront ce qu’on leur dit. Après-demain, on pourra même parler aux meubles, aux murs, aux abribus.

De véritables conversations 

La commande vocale a été inventée dans les années 50. Elle a fait réellement son apparition avec les assistants virtuels sur nos smartphones en 2012 (Siri) puis en 2016 (Google Assistant). Il y a 20 ans, les systèmes ne reconnaissaient qu’un mot sur deux. Aujourd’hui, on arrive à 94 % de réussite. Côté réponses, on est encore sur des scénarios assez basiques conçus par des opérateurs humains mais on peut espérer avoir demain de véritables conversations avec la machine.

Votre assistant vocal personnalisé sera même capable de passer des coups de fil à votre place, par exemple, pour faire une réservation au restaurant ou chez le médecin, comme l’a montré Google avec son projet Duplex. La commande vocale est notamment un outil extraordinaire pour les personnes qui souffrent de certains handicaps les empêchant d’interagir normalement avec le monde environnant.

Vous êtes à nouveau en ligne