Nouveau monde. Le Français Thales choisi pour fabriquer l’hôtel spatial du futur

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le récent succès du lancement de la fusée américaine SpaceX relance les projets de voyages dans l’espace non professionnels. Thales vient d’être choisi pour créer la future station qui servira à accueillir les spacio-touristes.

Ce sera une sorte de maison, ou plutôt d’hôtel, du futur dans l’espace. Et l'on y trouvera une double pâte française : celle de Thales, qui possède maintenant une solide expertise en matière de conception de modules spatiaux, et celle du designer français Philippe Starck, qui a été chargé de l’aménagement intérieur.

Le projet s’inscrit dans le cadre de la mission confiée par la Nasa à la start-up américaine Axiom pour développer deux modules-clés de la future station spatiale privée, qui verra le jour en 2024. Thales associé avec l’italien Léonardo, au sein de la co-entreprise Thales Alenia Space (TAS), a été choisie par Axiom pour la réalisation de ces modules.

Dôme d\'observation de l\'espace rattaché aux futurs modules Axiom arrimés à l\'ISS
Dôme d'observation de l'espace rattaché aux futurs modules Axiom arrimés à l'ISS (AXIOM)

Le plus beau panorama du monde

L’ensemble contiendra au total huit couchettes individuelles, ressemblant à des cocons capitonnés, tout confort et très luxueux, faisant inévitablement penser au film 2001 l’Odyssée de l’espace. Dans chaque cabine, on trouvera un système de communication haut débit vers la Terre sol et surtout un hublot avec une vue imprenable sur notre planète.

Il y aura aussi un dôme d’observation, une sorte de bulle vitrée à 360 degrés, permettant aux spationautes-touristes d’observer la Terre et l’espace dans des conditions exceptionnelles. Sans doute le plus fantastique observatoire jamais construit pour l'espace pour admirer le plus beau panorama de la galaxie.

Station spatiale Axiom
Station spatiale Axiom (AXIOM)

Lancement en 2024

Ces nouveaux modules seront arrimés à la station internationale (ISS) en 2024. Plus tard, courant 2030, lorsque l’ISS arrivera en fin de vie, ils se détacheront et prendront leur autonomie. Ces modules fonctionneront alors comme une station spatiale à part entière en vol libre. Leur utilisation sera commercialisée. On devrait pouvoir prendre son billet pour un week-end dans l’espace vers 2024/2025…

Vous êtes à nouveau en ligne