Nouveau monde. Le copier-coller, une fonction très pratique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ces innovations technologiques qui ont changé nos vies. On en parle tout l’été. Lundi, on s’intéresse, non pas à un appareil, mais à une fonction informatique bien pratique : le copier-coller.

Copier-coller. On fait ça tous les jours ou presque sans y penser. Au clavier, à l’aide de combinaisons de touches, ou à la souris. Ça n’a l’air de rien mais cela n’a pas toujours existé. Techniquement, cela nécessite de mettre ce que l’on coupe dans une mémoire tampon. La fonction a été inventée en 1973 au Xerox Parc, le centre de recherche de la société Xerox, à Palo Alto (Californie). On la doit à un informaticien, décédé en février dernier, Larry Tesler. A l’époque, Larry Tesler travaille, avec son collègue Tim Mott, sur un projet d’interface graphique pour ordinateur. La fonction  "couper/copier-coller" n’est qu’une partie de leur projet. En réalité, le principe existait depuis 1968. L’apport de Larry Tesler sera de l’adapter aux interfaces graphiques et d’imposer l’usage des mots "couper/copier/coller".

Simple comme une photocopie

Ces innovations ont été reprises par Apple et proposées, d’abord, dans l’ordinateur Lisa, en 1983, puis dans le Macintosh, en 1984. D’ailleurs, Larry Tesler travaillera chez Apple pendant 17 ans, en tant que chef scientifique. Puis il ira chez Google et Yahoo! Lorsqu’il était chez Xerox, Larry Tesler avait une sorte de credo, c’était de faire en sorte que l’écran d’un ordinateur reflète le plus fidèlement possible ce qui apparaitra sur papier à l’impression d’un document. C’est ainsi qu’il a également mis au point le système WYSIWYG : "what you see is what you get"Il avait l’obsession des choses simples et faciles à utiliser. Larry Tesler est décédé en février 2020.


Vous êtes à nouveau en ligne