Nouveau monde. La startup française Art-Fi crée une norme pour mesurer les ondes émises par les téléphones portables

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une jeune entreprise française a mis au point un robot permettant des mesures beaucoup plus fines, dès la fabrication.

Comment savoir si les émissions des ondes des smartphones ne sont pas trop fortes et donc potentiellement dangereuses pour la santé ? Une jeune entreprise française, Art-Fi, a mis au point un robot permettant de nouvelles mesures beaucoup plus fines, dès la fabrication.

franceinfo : Que propose exactement Art-Fi pour la mesure des ondes électromagnétiques ?

Stéphane Pannetrat, co-fondateur d’Art-Fi : Nous avons inventé une nouvelle technologie qui permet de tester en temps réel, et en un temps record, la quantité d’ondes électromagnétiques émises par tous les objets connectés (NDR : le fameux DAS, débit d’absorption spécifique). Notre technologie permet de tester les produits dès la ligne de production, ce qui était jusqu'à présent impossible. C’est ainsi que nous avons créé une nouvelle norme qui a reçu le soutien de l’industrie.

Comment fonctionne cette technologie ?

Nous utilisons un scanner qui représente le buste et la tête d’un corps humain et un bras robotisé qui positionne l’appareil dans de multiples positions par rapport au scanner. Cela permet de simuler l’utilisation réelle d’un smartphone, par exemple.

Votre technologie permet-elle de lever les inquiétudes qu’il peut y avoir quant aux effets des ondes sur la santé ?

Ce qui est inquiétant, c’est de ne pas pouvoir évaluer précisément les émissions d’ondes. En revanche, à partir du moment où l’on teste précisément les téléphones, il devient tout à fait possible de tenir un discours rassurant. Nous apportons aux industriels la possibilité d’offrir la plus grande transparence au consommateur.

Vous êtes à nouveau en ligne