Nouveau monde. La maison du futur devinera nos besoins

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l’été, la chronique Nouveau Monde explore le futur. Aujourd'hui, voici à quoi ressemblera la "maison du futur".

Dans la maison du futur, il suffira de dire à son assistant vocal : "Je suis rentré" et celui-ci allumera les lumières, adaptera le chauffage ou la climatisation et lancera notre playlist musicale préférée. Ce n’est pas de la science-fiction, c’est déjà quasiment possible grâce aux nombreux objets connectés pour la maison.

Dans la maison du futur, on pourra interroger son réfrigérateur à distance pendant que l’on fait ses courses afin de savoir ce qu’il reste en stock et allumer son four à distance pour gagner du temps. De retour chez soi, on suivra des recettes de cuisine projetées en vidéo sur le plan de travail ou dictées vocalement par l’assistant vocal. Certes, il faudra encore cuisiner soi-même. Oublié, le rêve "surgelés/micro-ondes" des années 1970. Pendant notre absence, le ménage aura été fait par le robot-aspirateur et le robot-laveur de sols et de carreaux. Mais tout cela n’est qu’un début.

Une "maison sensible"

La vraie maison du futur saura s’adapter en temps réel à notre vie, grâce aux objets connectés et à l’intelligence artificielle. C’est le concept de "maison sensible", défendu notamment par l’opérateur Orange. Par exemple, si l’on s’affale dans le canapé devant la télé alors qu’un rendez-vous est prévu, l’assistant vocal nous rappelle à l’ordre. Si l’on écoute les infos mais que quelqu’un se met à parler dans la pièce, alors la radio s’arrête pour redémarrer un peu plus tard, à l’endroit où elle s’était arrêtée.

Dans la salle de bain, le miroir peut détecter une mauvaise mine et conseiller des soins particuliers ou du maquillage. Grâce à la reconnaissance faciale, la maison sensible sait qui est présent et elle adapte l’éclairage ou l’ambiance musicale en conséquence.

Vous êtes à nouveau en ligne